Enseigner le territoire dans l’enseignement agricole

L'enseignement agricole se distingue par ses pédagogies innovantes. Enseigner le territoire par et avec le territoire est un temps fort dans la scolarité des jeunes. Ils sont initiés à l'approche pluridisciplinaire et vivent une formation à la citoyenneté dynamisante et originale.

Enseigner le territoire : 40 ans d’innovation pédagogique pour l’enseignement agricole

Depuis sa création en 1848, l’enseignement agricole enracine son action éducative au sein des territoires et en lien avec eux. Avec les lois Pisani de 1960/62, l’enseignement agricole est devenu un système de formation à part entière. Les écoles d’agriculture rurales se sont transformés en lycées agricoles, ayant désormais les moyens de réaliser leur mission, c’est à dire former les agriculteurs et les entrepreneurs du vivant de demain.

Avec une dotation en personnels et en moyens atypiques (exploitations agricoles au sein des lycées, présence d’ingénieurs agronomes et d’animateurs socio-culturels, foyers…), ces établissements se sont distingués par leur dynamisme et la mise en œuvre de pédagogies innovantes. Ancrés au cœur de la ruralité, les équipes éducatives ont pu organiser une partie de leur enseignement en faisant de la profession et des acteurs territoriaux des partenaires privilégiés intégrés à la vie du lycée. En appui, une pratique pédagogique inédite, « l’étude de milieu », s’est construite progressivement à la fin des années soixante. En rupture avec les pédagogies traditionnelles, elle prend comme support le territoire dans l’acquisition des connaissances par les apprenants, en les mettant en activité sur un mode projet. Enseigner le territoire par et avec le territoire prenait ainsi corps.

L’étude de milieu pour Enseigner le territoire autrement

Expérimentale au début, la pratique de l’étude de milieu s’est diffusée progressivement au sein de notre système de formation, grâce notamment à l’engagement des formateurs du centre d’expérimentation pédagogique (CEP) de Florac et du centre d’étude de milieu et de pédagogie appliquée du ministère de l’agriculture (Cempama) de Beg-Meil.

L’objectif était de réaliser avec des élèves (encadrés par leurs enseignants), au cours d’un séjour à Florac ou à Beg-Meil d’une durée de 15 jours, une étude du lieu (du milieu). Par le biais de multiples visites, par la conduite d’activités sportives et culturelles, les apprenants découvraient un espace différent de leur quotidien. À la fin de leur séjour ils devaient, en apprenant à travailler en équipe, restituer leurs travaux (souvent sous la forme d’une monographie exhaustive présentant le lieu de leur séjour) aux acteurs du territoire.

Les élèves présentaient ainsi la géographie de l’espace considéré, les coutumes et l’histoire locales, les données socio-économiques, les enjeux de développement, la faune et la flore, etc. Ils s’initiaient ainsi à une forme de pratique de la pluridisciplinarité, 40 ans avant leur introduction dans les collèges de l’Éducation Nationale. Un débat suivait, et les commentaires des personnalités locales invitées étaient au rendez-vous. La production des élèves était ainsi valorisée socialement. Les supports de restitution utilisés pouvaient être écrits ou audio-visuels. La créativité de chacun pouvait librement se déployer.

Au delà de l’apport de connaissances, les élèves apprenaient aussi à « vivre ensemble » au sein d’un collectif d’étude. Savoirs fondamentaux, savoirs-faire et savoirs être étaient ainsi approchés. Ce temps « atypique » dans la scolarité permettait aux enseignants de mieux connaître leurs élèves, de poser avec bienveillance les règles de vie commune, de construire des liens de confiance et de complicité. Les soirées, comme on peut se l’imaginer, étaient souvent festives et animées. Les adolescents, loin d’un contexte familial traditionnel, se découvraient au sein du groupe. Ces activités permettaient aussi souvent de souder le groupe classe pour le reste de l’année.

Replacer cette formule « pédagogique » dans son époque

Néanmoins, pour avoir une vision juste, il faut replacer cette formule « pédagogique » dans son époque : celle des « trente glorieuses » où la télévision était encore peu répandue, où les voyages et les loisirs étaient peu démocratisés, où la majorité des agriculteurs ne partaient pas en vacances (faut-il préciser qu’internet et les réseaux sociaux n’existaient pas ?). La découverte du causse à Florac ou du littoral à Beg-Meil marquaient inévitablement les jeunes de cette époque.

Vulgarisée et pratiquée durant une vingtaine d’années (1967-1989), l’étude de milieu a progressivement perdu le caractère expérimental des débuts pour être « institutionnalisée » et inscrite dans les référentiels de formation.

De l’étude de milieu au diagnostic de territoire

En parallèle, il y a trente ans, grâce aux travaux d’économistes et de géographes, la question du développement des territoires a émergé dans le débat scientifique et politique. Dans une France centralisée qui voyait ses métropoles se développer et ses campagnes se vider, la question du devenir des territoires en déprise devint un objet de recherche scientifique.

Selon A. Marcoux (inspection de l’enseignement agricole, ingénieur général honoraire), « longtemps on a fait fi de la différenciation spatiale et l’on a souvent répondu aux problèmes en adoptant des mesures uniques appliquées de manière identique mais un constat a fini par s’imposer : l’espace n’est ni indifférencié ni indifférent et à l’échelle locale règne la diversité. ».

Ainsi, une nouvelle façon de penser le développement local, fondée sur la posture d’acteur, vit le jour durant les années 80-90. Des géographes et des économistes (G.Di Méo, G.Benko, A.Lipietz, D.Maillat…) mirent en lumière l’existence d’initiatives locales qui généraient une dynamique de développement à l’échelle d’un bassin de vie, d’un bassin d’emploi. Ils remarquèrent que des projets partagés originaux, construits localement par les acteurs du secteur privé et public, y naissaient et généraient de l’emploi et du lien social.

Dans le tournant du siècle jusqu’à ce jour, « faire de cette notion de territoire un enjeu de formation est donc une démarche riche de sens » (A.Marcoux). L’enseignement agricole, accoutumé à la pratique de l’étude de milieu, s’empara de cette problématique nouvelle et offrit aux élèves la possibilité de s’initier à l’analyse de la complexité d’un territoire. Les référentiels de formation suivirent cette tendance et l’intégrèrent (par exemple, la création du module EATC en seconde en 2000).

Aujourd’hui, la production par les élèves d’un diagnostic de territoire est mieux maitrisée. Ils fonctionnent souvent en imitant l’organisation d’un bureau d’étude et se frottent à l’analyse de la complexité du réel. Les élèves sont également initiés à une démarche d’enquête : ils se documentent, rencontrent les acteurs locaux, découvrent les controverses.

Ils sont souvent amenés à s’interroger sur les limites du modèle de développement suivi (durabilité) et interrogent les acteurs sur les conséquences de choix opérés dans le passé. Le territoire est, grâce à ce type de progression pédagogique, un objet et un support de formation interdisciplinaire.

C’est aussi un nouveau type de formation à la citoyenneté qui est en œuvre. En restituant leur production aux acteurs locaux, les jeunes s’initient au débat démocratique et découvrent de l’intérieur le mille-feuille administratif français. En délaissant ainsi les canons-type d’un catéchisme républicain et d’une instruction civique désincarnée, l’enseignement agricole aborde de manière vivante et dynamique la formation à la citoyenneté. Au final, on vise la formation des citoyens du monde rural de demain. La formation au jugement, l’initiation à l’esprit critique et à la complexité prennent toute leur place.

Quelles perspectives nouvelles sont à explorer ?

La force de l’étude de milieu était de mettre en avant la construction du groupe « professeur – élèves » en privilégiant le vécu de moments forts favorisant la création d’une unité au sein d’un collectif hétérogène. On y découvrait un « espace » dépaysant qui se révèle aujourd’hui être un territoire complexe sous tension.

Depuis plusieurs années, on observe un nouvel intérêt pour ce type de démarche pédagogique. Face à des élèves difficiles, souvent indisciplinés, en souffrance par rapport à un parcours scolaire ou familial chaotique, les enseignants déclarent être quelque peu démunis. La réalisation d’un voyage d’une semaine permet de fixer le cadre d’une vie de groupe correcte et de dépasser ce type d’obstacle, notamment si les élèves sont associés en amont à son organisation.

Depuis plusieurs années, on recherche des stratégies afin de lutter contre le décrochage scolaire. L’objectif est d’ancrer les élèves dans leur formation. N’y a t-il pas dans la longue expérience de l’enseignement agricole des idées à retenir ?

L’éducation à l’environnement et au développement durable deviennent des enjeux de société forts. Encore une fois, l’idée de partir du « terrain », de l’analyse du réel pour aborder des controverses paraît d’actualité. Dans cette perspective, on peut parier que le territoire plus que jamais reste et demeurera un objet particulier dont les pédagogues peuvent se saisir.

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 6, Rue Mon Désert - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus