L’invité du mois : Matthieu Niango

Publié le mardi 19 juin 2018 par Aline Noël

Dans « La Démocratie sans maitres », Matthieu Niango déconstruit les mythes qui servent à légitimer notre système représentatif. Un exercice critique et autocritique douloureux, mais stimulant pour le·la citoyen·ne, et aussi pour l'éducateur·trice...

Matthieu Niango - Regard sur mai 68 et la démocratie représentative
© Camille Laplanche
Qu’est Mai 68 pour vous ?

Mai 68 m’évoque la manière dont Le Rire de Bergson se conclut [1] : la mer, en se retirant, laisse sur le sable des coquillages mais aussi une écume amère. Il y a plusieurs vagues qui ne se sont pas couplées.

La première est sociétale, c’est la vague libertaire (et ses slogans lumineux) qui dépose les beaux coquillages. Puis vient la vague sociale, avec là un héritage important : la place des syndicats dans les entreprises, le principe d’autogestion… Enfin, la dernière vague, très amère, est politique. Les politiciens en 68 ont vraiment montré le fond de leur manière de faire : pas seulement de Gaulle et Pompidou, mais aussi l’opposition (l’opportunisme de Mitterrand qui, en résumé, a dit « c’est la vacance du pouvoir, votez pour moi [2] » ).

Les trois vagues de Mai 68 ne se sont pas couplées, on a eu, en quelque sorte, la contre-révolution sans la révolution.

Matthieu Niango - Regard sur mai 68 et la démocratie représentativeJe suis stupéfait d’entendre des anciens leaders déclarer que Mai 68 a fragilisé le pouvoir. Après la manifestation réactionnaire du 30 mai sur les Champs-Élysées, l’annonce par de Gaulle de la dissolution de l’Assemblée nationale, le résultat des élections anticipées a été un parlement encore plus à droite avec une majorité absolue, une première historique !

Donc l’effet politique direct a été le renforcement des institutions de la Ve République. Sans doute, le déphasage entre les vagues sociétale et sociale était-il trop grand pour qu’un bouleversement politique survienne : l’avant-garde de l’époque (c’est encore vrai des progressistes actuels) considérait que les ouvriers étaient politiquement inaptes car enfermés dans leur vision de classe, ils devaient donc être « éclairés » par des avant-gardes qui savent ce qui est bon pour eux.

C’est cet écart qui fait que les trois vagues de Mai 68 ne se sont pas couplées et qu’on a eu, en quelque sorte, la contre-révolution sans la révolution. Aussi, sans minimiser les apports positifs de Mai 68, s’est opéré, sur le plan politique, le renforcement d’un système dont on souffre très durement aujourd’hui.

 

En fait, vous démythifiez la démocratie représentative. Pourquoi ?

Quand j’étais conseiller technique dans les cabinets ministériels, j’ai constaté l’incroyable écart entre l’idée d’égalité et sa pratique réelle. Certes, on ne bourre pas les urnes, on n’est pas persécuté pour ses idées, tant mieux. Mais nous ne vivons pas totalement en démocratie. Nous le savons. Pourtant nous l’acceptons. C’est cette contradiction interne à notre système de représentation (acceptation et défiance) que j’ai voulu interroger.

Nous ne vivons pas totalement en démocratie. Nous le savons. Pourtant nous l’acceptons…

L’analyse par Roland Barthes de ce qu’il appelle la mythologie montre qu’il y a des objets, des pratiques, des perceptions, des schémas mentaux qui valorisent l’ordre établi, veulent faire passer l’ordre bourgeois pour le meilleur ordre possible [3].

J’ai voulu dessiner la mythologie de la démocratie représentative en déconstruisant les quatre mythes qui servent à la justifier : le mythe du gouvernement des plus sages et celui des plus compétents assoient notre élite politique ; le mythe du chaos conjuré la renforce car elle nous protège du pouvoir d’un peuple soi-disant irrationnel et intéressé ; enfin, un dernier mythe voudrait que le bon citoyen soit un être constant, qui ne change pas d’idées, donc qui est partisan.

Ces mythes convergent vers une idée : la démocratie représentative est la seule solution. Je n’en crois rien !

Une démocratie réelle prendrait au sérieux le principe selon lequel c’est le peuple qui détient la souveraineté. Pour elle, les représentants seraient un problème. On les maintiendrait peut-être pour des raisons d’organisation, mais on tiendrait leur existence, provisoire, contrôlée, pour un pis-aller. On ferait tout pour se conformer à l’idéal démocratique : nous décidons tous directement de tout ce qui nous concerne. Dans la démocratie représentative, les représentants décident tout le temps et le peuple rarement. Dans la démocratie réelle, ce serait le contraire.

 

Comment agir concrètement ?

Les mouvements citoyens existent, rejoignons- les ! Personnellement, je retrouve gout à la politique en m’y investissant à fond. L’engagement associatif et syndical est à la portée de chacun, il faut investir ces espaces, y prendre sa place, pas simplement mandater des représentants.

Investissons, sans être dupes mais pour apprendre à être citoyens et pour faire pression sur le système, les processus de démocratie locale : budget participatif, référendum local, d’entreprise… L’obstacle majeur est l’argent pour des actions d’ampleur. Néanmoins, Internet permet de baisser les couts des campagnes et de mettre en relation durablement les gens. Alors courage !

 

Quel rôle peut jouer l’École ?

À la demande d’un principal, j’ai participé à une expérience dans un collège Rep+ en Lorraine, dans le cadre de la Semaine de la citoyenneté. J’ai proposé de faire des ateliers (comme avec les adultes) et d’interroger les élèves sur ce qu’ils connaissent le mieux, leur collège.

Le niveau concerné étant les 4e, et la plupart ayant traité en cours la Révolution française, je leur ai proposé d’être une section révolutionnaire dont le terrain d’administration serait le collège. Les élèves ont parlé très précisément du fonctionnement de leur collège, en vrais experts, dans l’égalité, sans que le niveau scolaire ni le charisme jouent. Il y avait par exemple des élèves en grande difficulté scolaire, m’avait-on dit, et je vous promets que je n’ai absolument pas su lesquels.

Tous ont participé. Beaucoup des plus actifs étaient d’ailleurs des enfants issus d’une immigration récente, avec un français approximatif. Pouvoir s’exprimer dans l’égalité et la bienveillance lève ces barrières. La seule élève réticente a été une sorte de leader de classe, qui mettait la pression aux autres.

Elle ne comprenait pas que ce n’était pas une compétition et qu’on ne la laisse pas impo- ser ses idées aux autres : en voyant ses réactions, j’ai pensé qu’elle avait typiquement le profil que le système politique actuel promeut… Mais l’expérience a été convaincante et le but maintenant est d’organiser des formations des élus du collège à ce type d’animation.

On ne joue pas assez au citoyen à l’école.

Il a même été décidé d’associer les élèves aux travaux prévus dans le collège ! Ce type d’expérience leur permet aussi de prendre conscience de leur attachement à leur école et les responsabilise vis-à-vis de sa qualité de vie.

On ne joue pas assez au citoyen à l’école. La citoyenneté y est abordée de façon trop théorique, la seule citoyenneté concrète consistant à déléguer. La citoyenneté mérite d’être incarnée, incorporée. Pendant l’expérience, l’enthousiasme était fort, l’expérience de l’égalité était réelle. Mais si on cherche à leur asséner qu’on vit dans une République égalitaire, c’est fini, ils savent très bien que c’est faux.

Pourquoi ne pas refaire jouer des petites scènes historiques aux élèves, pourquoi ne pas tous les mettre en situation en leur faisant organiser un budget participatif, participer à des conseils de quartier, sur une durée conséquente… ? C’est comme ça qu’on préparera une génération de citoyennes et citoyens meilleurs que nous.

Notes :

[1] Cf. page 84

[2] Cf. INA, conférence de presse de F. Mitterrand du 28 mai 1968

[3] Roland Barthes, Mythologies, Le Seuil, 1957.

Pour aller plus loin

La Démocratie sans maitres (cf. bibliographie ci-contre).

Lire les articles de Matthieu Niango sur le site HuffingtonPost, notamment « Comment l’éducation civique à l’école pourrait changer notre société »

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 15 Bd Charles V - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus