Loi Orientation Réussite Étudiante (ORE) : quelle analyse ?

La loi a été votée par le Sénat et l'Assemblée nationale. Le débat parlementaire a modifié le texte proposé par le gouvernement et ayant reçu un avis favorable du Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Qu'en est-il exactement ? Quelles sont les modifications apportées ?

Loi orientation réussite étudianteLoi ORE : les mauvais coups des sénateurs !

Les amendements à la loi ORE déposés par les sénateurs du groupe Les Républicains ont fait débat. Deux propositions ont particulièrement fait parler d’elles et suscité de vives inquiétudes.

1- Une tentative de restreindre par la loi l’accès aux formations post bac

Les sénateurs Les Républicains ont tenté de supprimer le « tous » de la phrase de l’article 1 de la loi ORE : « Le premier cycle est ouvert à TOUS les titulaires du baccalauréat … »

Cette suppression aurait donc laissé entendre que TOUS les bacheliers n’y avaient pas accès … Cela ouvrait la porte à la mise en place d’une sélection malthusienne dont les principales victimes auraient été, on s’en doute, les bacheliers pro et techno.

Pour le Sgen-CFDT cela était inacceptable !

 

Le premier article de la loi est rétabli dans sa version initiale

Le ministère a obtenu la suppression pure et simple de l’amendement sénatorial. L’article 1 de la Loi reste donc inchangé dans la première partie de son premier alinéa.

L’accès aux formations post bac est donc bien ouvert à TOUS les bacheliers.

Cependant, le texte de loi ajoute un élément qui ne figurait pas jusque là dans le Code de l’éducation.

Cet ajout n’a pas été retouché, ni par l’Assemblée nationale ni par le Sénat, l’alinéa suivant :

«  L’inscription … peut être subordonnée à l’acceptation par ce dernier du bénéfice de dispositifs d’accompagnement pédagogique ou du parcours de formation personnalisé proposés par l’établissement pour favoriser sa réussite… »

 

Un droit à l’accompagnement est instauré…

Un amendement  instaure de fait un droit à l’accompagnement pour les étudiants les plus éloignés des attendus de la filière dans laquelle ils ont souhaité s’inscrire. Si cela est perçu par d’aucuns comme une remise en cause du droit d’accès à l’université, pour le Sgen-CFDT il interpelle plutôt le système de formation et donc l’État en leur renvoyant leurs responsabilités.

Car accueillir ce n’est pas faire réussir !

Tous les publics n’arrivent pas dans les mêmes conditions et avec les mêmes parcours antérieurs dans le premier cycle. C’est le cas en particulier de certains élèves qui ont fait toute leur scolarité dans des établissements de zones défavorisées qui concentrent le plus grand taux d’enseignants contractuels, le plus grand taux d’absences non remplacées, etc.

Éviter les abandons prématurés en proposant des remédiations et de l’accompagnement…

Ces dispositifs d’accompagnement concernent toutes les filières y compris celles qui ne sont pas en tension.

  • Ils doivent permettre d’éviter les abandons massifs en cours de premier semestre : 40 % des abandons ont lieu avant le mois de décembre de la première année de licence !
  • Ils doivent aider les étudiants en leur proposant des remédiations et/ou de l’accompagnement à la construction du projet de formation et du projet personnel. Certains pourront donc être accompagnés, s’ils le souhaitent vers une réorientation (actuellement cela concerne 20 % des étudiants de L1).

 

Ces dispositifs constituent pour le Sgen-CFDT le cœur du projet de la loi.

C’est cela qui doit permettre de changer la réalité de l’université d’aujourd’hui : la part des enfants issus des familles populaires est encore très, trop, faible. Et cela, lorsque l’on est militant, adhérent du Sgen-CFDT, c’est inacceptable.

Ce sont ces bacheliers, ceux qui sont les plus éloignés des codes scolaires et universitaires, qui bénéficient du taux d’encadrement le plus faible de l’enseignement supérieur … car faute de place en STS ou IUT, ils se retrouvent sur les bancs de l’université sans accompagnement. 1,6 % des bacheliers pro réussissent la licence en 3 ans et 4 % en 4 ans !

On ne pourra pas relever le défi de la démocratisation de la réussite étudiante sans moyens supplémentaires…

C’est pour ces dispositifs d’accompagnement que le Sgen-CFDT demande et demandera encore plus de moyens pour permettre à tous les établissements de relever le défi de la démocratisation de la réussite étudiante.

Ces moyens sont d’autant plus indispensables que la situation des établissements de l’enseignement supérieur est très dégradée en raison d’un sous investissement chronique depuis de nombreuses années. Si la responsabilité de la mise en œuvre de l’accompagnement relève des établissements, la responsabilité de donner à ces mêmes établissements les moyens suffisants pour les organiser relève bien de l’État.

C’est ce combat-là que nous devons mener si nous voulons réellement lutter contre la sélection et revendiquer plus de justice sociale !

Mais c’est aussi ce combat que nous devons mener pour améliorer les conditions de travail des personnels.

Le Sgen-CFDT regrette la décision de certaines organisations syndicales d’avoir répondu négativement à son appel d’une mobilisation unitaire sur le budget de l’ESRI.

2- Une tentative d’instaurer de fait, par la loi, un numerus clausus dans toutes les filières

L’autre amendement déposé par les sénateurs républicains concerne les modalités de calcul par l’autorité académique (le recteur) des capacités d’accueil des filières du premier cycle.

Le texte prévoyait ainsi :

« Les capacités d’accueil … sont arrêtées chaque année par l’autorité académique après dialogue avec chaque établissement. La modification des capacités d’accueil prend en compte les taux de réussite et d’insertion professionnelle observées pour chacune des formations »

Même si cela ne devait se faire qu’en accord avec l’établissement, la visée adéquationniste de la rédaction de cet alinéa était inacceptable pour le Sgen-CFDT. Nous l’avons fait savoir immédiatement à la ministre et aux sénateurs. Le Sgen-CFDT a également publié un communiqué de presse.

 

Un texte de compromis a été trouvé entre le gouvernement et les sénateurs :

« Les capacités d’accueil … sont arrêtées chaque année par l’autorité académique après dialogue avec chaque établissement. Pour déterminer ces capacités d’accueil, l’autorité académique tient compte des perspectives d’insertion professionnelle des formations, de l’évolution des projets de formation exprimés par les candidats ainsi que du projet de formation et de recherche de l’établissement »

Comme chacun peut le lire, la notion de taux a été supprimée et remplacée par des notions qui ne peuvent se traduire en données chiffrées fiables : perspectives, évolutions… Sont également ajoutés les critères de projets tant de l’étudiant que de l’établissement…

La manœuvre est claire pour tous ceux qui sont habitués aux exercices parlementaires : la formulation proposée par la ministre aux sénateurs rend inapplicable cet alinéa tout en permettant au sénateur à l’origine de l’amendement de garder la tête haute…

Cet amendement a suscité bien des polémiques. Il est donc fondamental que les inquiétudes exprimées, en particulier par les étudiants et leurs familles, soient entendues et que tout soit fait pour leur répondre.

C’est pour cela que le Sgen-CFDT a demandé à rencontrer en urgence la ministre de l’ESRI. La rencontre s’est déroulée le lundi 19 janvier.

Le Sgen-CFDT souhaite obtenir des garanties. Celles ci doivent se traduire par la rédaction d’un outil réglementaire de type décret priorisant les critères entrant dans les modalités de calcul des capacités d’accueil. Pour le Sgen-CFDT, le seul critère prioritaire est celui du projet de l’étudiant.

Enfin, le gouvernement a obtenu le retrait pur et simple des amendements visant à augmenter les frais d’inscription pour les étudiants étrangers, les filières différenciées …

Cette loi ne correspond pas à la réforme que voulait le Sgen-CFDT, en particulier parce qu’elle ne traite ni de la question des filières sélectives et de la différence des moyens alloués entre ces filières et les non sélectives, ni de la question des moyens de l’ESRI dans son ensemble.

Cependant, il faut noter les éléments positifs :

  • le maintien du droit d’accès pour tous les bacheliers aux formations post bac (ce n’était pas le souhait du Président de la République) ;
  • la mise en place des dispositifs d’accompagnement pour les étudiants en difficulté ;
  • l’extension du dispositif d’inscription automatique en STS pour les bac pro et en IUT pour les bacs techno par les conseils de classe de terminale ;
  • l’année de césure avec maintien des droits ;
  • l’instauration d’un taux minimum de bacheliers boursiers dans toutes les formations y compris sélectives ;
  • le déblocage d’une enveloppe de 950 millions d’euros pour le financement de la seule réforme ;
  • l’ouverture de discussions sur une meilleure reconnaissance de l’activité de formation des enseignants et enseignants chercheurs ;
  •  l’ouverture de discussions sur des mesures catégorielles d’accompagnement de la réforme.

 

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 15 Bd Charles V - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus
le SGEN-CFDT près de chez vous
Suivre le SGEN-CFDT sur les réseaux sociaux