Sgen-CFDT dans les médias du 26 août au 20 septembre 2019

Publié le vendredi 20 septembre 2019 par Bineta N'diaye, attachée de presse

revue de presse

19 septembre

OUEST FRANCE

Une enquête dans les lycées bretons

Le Sgen-CFDT diffuse un questionnaire auprès du corps enseignant en lycée, afin de savoir comment se vit la réforme.

Le Sgen-CFDT (syndicat général de l’Éducation nationale) observe ce qui se passe dans les lycées, lors de cette rentrée marquée par la réforme Blanquer. ?« C’est une année compliquée et anxiogène, fait remarquer Véronique Baslé, secrétaire générale adjointe du syndicat pour la région Bretagne. ?Qui n’est facile à vivre ni pour les familles ni pour les enseignants. »

Outre le découpage des classes entre 15 h de tronc commun et 12 h de spécialités pour les élèves de première, ?« qui modifie la notion de prof principal », tous les programmes, et tous les manuels ont changé. ?« Le coût pour les familles s’élève à environ 200 € », évalue Véronique Baslé.

 

17 septembre

WEKA ACTUALITÉ

Guyane : des milliers d’enfants non scolarisés

Pour le Sgen CFDT-Cdtg, le « dédoublement des classes – même si il y a souvent deux enseignants dans la même classe » et l’obligation de scolariser « d’un coup » les 3-6 ans, avec l’obligation d’instruction dès 3 ans, aggravent les capacités d’accueil de ce territoire de 300 000 habitants et 84 000 élèves.

 

13 septembre

ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Petits et grands lycées inégaux face à la réforme Blanquer

A la fin de l’année scolaire, en juin, une dizaine d’élèves de seconde avaient souhaité suivre l’option intitulée « langues, littératures et cultures étrangères en espagnol ». La cheffe d’établissement a finalement choisi de ne pas ouvrir la spécialité et d’orienter les élèves vers les sept autres disciplines. « C’est notamment une question de poste. Nous nous sommes dit qu’on ne pouvait pas faire venir un enseignant pour quatre heures par semaine », explique cette représentante syndicale du Sgen-CFDT (Syndicat Général de l’Education Nationale). Le choix est également justifié par des problématiques d’emploi du temps mais, surtout, par des questions financières.

 

12 septembre

NOUVEL OBS

Dix jours après la rentrée, la réforme du lycée toujours au coeur des préoccupations

Catherine Nave-Bekhti, à la tête du Sgen-CFDT, a estimé mardi lors d’une conférence de presse que la rentrée scolaire s’est « globalement bien passée, puisque peu d’établissements scolaires sont en grève ».

Mais elle tempère : « c’est grâce à l’implication de tous les agents, enseignants, personnels administratifs depuis plusieurs mois et particulièrement ces dernières semaines ».

Et « attention, c’est sur fond d’un certain nombre d’alertes, notamment dans le second degré où il manque souvent des moyens dans la dotation horaire globale, ce qui aboutit à ce que des groupes de spécialités soient surchargés, à plus de 35 élèves parfois », dénonce-t-elle.

Comme beaucoup, elle souligne qu’il y a dans les lycées de « très nombreux professeurs à refuser la mission de professeur principal car elle se complexifie et est remise en question avec l’éclatement de la classe ».

 

11 septembre

la nouvelle république

SGEN-CFDT : les questions de la rentrée scolaire

Les sujets de mécontentement ne manquent pas pour les enseignants adhérents du SGEN-CFDT Poitou-Charentes, réunis hier à Niort. Satisfaction d’abord, pour la quatrième année consécutive, la rentrée scolaire dans le premier degré s’est déroulée « avec quelques ouvertures et sans fermeture de classe », se félicite Bernard Martin. Mais le dossier du handicap soulève des questions : « Le syndicat général de l’Education nationale a obtenu que les effectifs des Uliss (unités localisées pour l’inclusion scolaire) soient pris en compte pour les ouvertures de classe », relève Mathilde Micard. « Restent des difficultés notamment liées à des locaux mal adaptés et aux emplois du temps. » Le SGEN se félicite par ailleurs de l’amélioration des contrats des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH), désormais de trois ans avec possibilité d’un CDI au bout de six ans. Pour autant, le syndicat « ne reconnaît pas ce qui a été fait sous statut contrat aidé » et pose la question des AESH mutualisés « avec des temps partiels imposés et le fait qu’ils interviennent dans plusieurs classes et écoles ». S’agissant de la scolarisation des 3 ans, nouveauté de la rentrée, le syndicat demande qu’un bilan soit établi.

CAFÉ PÉDAGOGIQUE

Comment les salaires enseignants ont baissé

Sur la durée d’une carrière, entre 1982 et 2018, le salaire moyen d’un certifié à niveau d’ancienneté équivalent a baissé de 20%. C’est une des données réunies par un professeur de SES, Bernard Schwengler, et diffusées par le Sgen Cfdt le 10 septembre. Que croyez vous qu’il advint pour les autres enseignants ? L’évolution est identique. Et pour les autres fonctionnaires cadres A ? Leurs salaires ont augmenté de 20% sur la même période…

On savait que le revenu des enseignants français a diminué ces dernières années. L’OCDE avait même montré que c’était une spécificité française : entre 2000 et 2010  les salaires enseignants des pays de l’OCDE ont connu une croissance sensible à l’exception des professeurs japonais et français. Avec la crise mondiale, de 2010 à 2012 les salaires enseignants ont généralement reculé dans les pays de l’OCDE. Mais à partir de 2013 ils repartent à la hausse. Sauf en France où le gel du point fonction publique s’impose, à l’exception de 2016 et 2017.

CAFÉ PEDAGOGIQUE

Pour le Sgen-CFDT, une rentrée 2019 avec des personnels déjà fatigués 

A propos de ce dédoublement présenté comme  » la  » mesure devant en finir avec les inégalités, le Sgen-CFDT regrette la pression sur les enseignants de ces classes à 12.  » Certains reconnaissent le confort pour enseigner, souligne Catherine Nave-Bekhti, mais d’autres font des retours beaucoup plus mitigés, évoquant un pilotage extrêmement injonctif, les visites très fréquentes des inspecteurs dont certains conseillent de ne plus faire d’EPS ou d’ouverture culturelle, afin d’arriver aux 100% de réussite des élèves (promis par le ministre). On a même des collègues qui ne veulent plus enseigner dans ces classes pour retrouver autonomie et sérénité « .

Enfin, le Sgen-CFDT alerte sur la difficulté à pourvoir les postes de directeurs d’école, y compris ceux bénéficiant de décharges importantes. Un problème récurrent mais qui serait particulièrement aigu cette année, la reconnaissance promise n’ayant toujours pas abouti.

 

10 septembre

AEF

Lycée pro, lycée GT, directeur d’école, salaire… Le Sgen-CFDT pointe plusieurs tensions lors de la rentrée

« Le manque de moyens en lycée aboutit parfois à la fermeture de spécialités », explique Catherine Nave-Bekthi, secrétaire générale du Sgen-CFDT lors d’une conférence de presse le 10 septembre 2019. Si la rentrée s’est globalement « bien passée », selon le Sgen, elle est émaillée de quelques difficultés, comme la démission de professeurs principaux. Même chose en lycée professionnel où les « heures complémentaires n’arrivent pas dans tous les LP« . Le syndicat remarque aussi de nombreux postes de directeurs d’école non pourvus, un « collège sous tension » et attend du « concret » sur la revalorisation.

C’est un large tour d’horizon de l’actualité éducative que le Sgen-CFDT a proposé à la presse, le 10 septembre 2019, lors de sa conférence de rentrée. Globalement, la rentrée s’est « bien passée », estime Catherine Nave-Bekthi, la secrétaire générale, même si, à chaque niveau, des difficultés existent.

« Le manque de moyens aboutit parfois à la fermeture de spécialités »

Lycée GT. Si « l’implication de tous les agents depuis plusieurs mois » a permis d’éviter de grosses difficultés lors de cette rentrée (lire sur AEF info), le Sgen observe néanmoins plusieurs problèmes.

D’abord, au niveau de la carte des spécialités, pour laquelle le Sgen a « alerté le ministère ». « Le manque de moyens aboutit parfois à la fermeture de spécialités ou à des groupes très chargés, assure Catherine Nave-Bekthi. Aussi, des groupes de NSI ont dû fermer en raison du manque de matériel informatique… ».

En outre, une des difficultés les plus visibles serait la démission de professeurs principaux dont l’explication se situe, selon les cas, sur « trois niveaux différents », explique Alexis Torchet, secrétaire national : « le refus des réformes ; la volonté de se désengager ; l’évolution des missions du professeur principal, à qui l’on demande toujours plus d’accompagnement ».

Plus généralement, le Sgen note une rentrée en lycée « sous tension, où beaucoup de collègues sont déjà fatigués, que ce soit les enseignants, qui ont dû plancher cet été sur les nouveaux programmes, les chefs d’établissement, qui ont travaillé dur pour la confection des emplois du temps, et les personnels administratifs dans les rectorats, qui ont dû mettre la réforme en musique ».

« Il y a eu un rappel du ministère aux recteurs »

Lycée professionnel. C’est un des points noirs de cette rentrée selon le Sgen, avec deux difficultés principales. Tout d’abord, les « heures complémentaires », censées permettre notamment la co-intervention, « n’arrivent pas dans tous les LP, là où les académies font d’autres choix », indique la secrétaire générale. Ainsi pose-t-elle la question du pilotage de la réforme par le ministère : « Nous ne sommes pas forcément centralisateurs, mais le ministère se doit de faire en sorte que les éléments d’application d’une réforme se retrouvent sur le terrain ».

En outre, en cette rentrée de mise en œuvre de cette « co-intervention », les heures au sein des emplois du temps dédiées à celle-ci devaient, les premiers temps, être laissées libres aux enseignants afin qu’ils puissent se réunir, se concerter et réfléchir à la manière de la mettre en place. Or, dans de nombreux établissements, ces moments de concertation n’existent pas. « Il y a eu un rappel du ministère aux recteurs afin que ce soit bien le cas », souligne Catherine Nave-Bekthi.

Le Sgen alerte également sur un manque de moyens, notamment en CAP, ne permettant pas la présence de deux enseignants pour la co-intervention.

« Des postes de directeur d’école non pourvus »

École primaire. « Il est difficile de pourvoir tous les postes de directeur d’école », s’inquiète Catherine Nave-Bekthi. Si ce type de problème survient à chaque rentrée, cette année, une nouveauté interpelle : « Généralement, ce sont les postes sans décharge qui ne sont pas tous pourvus. Cette année, cela concerne même des postes aux décharges importantes ». Deux raisons principales à cela, selon le Sgen : le manque de reconnaissance que connaît la fonction, ainsi que les débats autour des EPLESF qui ont fait craindre une perte de prérogatives au directeur d’école. Le Sgen demande ainsi que les réunions de l’agenda social sur ce point-là « reprennent le plus vite possible ».

Dans le premier degré, le Sgen note également des difficultés à dédoubler les classes, en particulier dans les « académies où il y a beaucoup d’écoles en éducation prioritaire ». « Ils ne sont pas entièrement financés ou, quand ils le sont, c’est parfois pris sur les moyens mis en place par le gouvernement précédent pour renforcer le remplacement des professeurs des écoles afin de leur permettre, notamment, de se former », regrette Catherine Nave-Bekthi.

 

5 septembre

AEF

Réforme du lycée GT : une rentrée qui a « fonctionné » mais des difficultés à venir ?

Le fait que des élèves qui suivent différentes spécialités peuvent être dans une même classe a pour conséquence un « éclatement de la classe comme groupe de référence », remarque Alexis Torchet, secrétaire national du Sgen-CFDT. Mélanger les spécialités au sein d’une classe « était un objectif » de la réforme, notait d’ailleurs Daniel Auverlot, le recteur de Créteil, lors de sa conférence de presse de rentrée, avant d’ajouter que, dans toutes les classes son académie, « il y aura des élèves de plusieurs spécialités ». Certains élèves ne se retrouveront alors ensemble que dans les cours de tronc commun.

« Pour les E3C, on avance dans le brouillard »

Le fait que des élèves qui suivent différentes spécialités peuvent être dans une même classe a pour conséquence un « éclatement de la classe comme groupe de référence », remarque Alexis Torchet, secrétaire national du Sgen-CFDT. Mélanger les spécialités au sein d’une classe « était un objectif » de la réforme, notait d’ailleurs Daniel Auverlot, le recteur de Créteil, lors de sa conférence de presse de rentrée, avant d’ajouter que, dans toutes les classes son académie, « il y aura des élèves de plusieurs spécialités ». Certains élèves ne se retrouveront alors ensemble que dans les cours de tronc commun.

 

3 septembre

OUEST FRANCE

Rentrée dans la Manche : huit postes en plus pour les écoles

Du côté des syndicats, le Sgen-CFDT note que « les conditions de rentrée ont été améliorées dans les écoles par la nomination de la majorité des collègues fin août », ce qui a « évité de perturber élèves, enseignants et parents après la rentrée. L’absence de mesures conditionnelles y a aussi contribué ».

Pour autant, le Sgen-CFDT « s’inquiète de la prise en compte des enfants en Ulis (Unités localisées pour l’inclusion scolaire) au sein des effectifs de classe pour qu’une école bénéficie d’une ouverture […]. Certaines écoles se retrouveront encore avec des effectifs trop importants pour réaliser une inclusion de qualité. »

Le Sgen-CFDT s’interroge par ailleurs « sur les mesures de dédoublement, que ce soit en GS (grande section), CP et CE1. Si nous ne pouvons que souscrire à l’idée de baisser les effectifs dans ces classes, nous déplorons que cela se fasse souvent au détriment des autres niveaux. Lorsque le ministre parle d’école de la confiance, ne pourrait-il pas donner les mêmes moyens aux écoles concernées et laisser les enseignants les utiliser sous la forme la plus pertinente suivant les spécificités de leur école ? »

 

2 septembre

Liberation

Blanquer en session de rattrapage avec les profs

«Qu’ils aient fait grève ou non, les collègues n’ont pas forcément une idée différente de la politique menée par le ministre. L’épisode des copies du bac a laissé des traces», assure Catherine Nave-Bekhti, Sgen-CFDT (minoritaire).

LA DEPECHE

Mobilisation des enseignants et rentrée reportée au collège Hubertine-Auclert à Toulouse

Les élèves de sixième qui devaient faire leur rentrée ce lundi matin au collège Hubertine Auclert (quartier Croix-Daurade) sont repartis bredouilles. Les enseignants, soutenus par plusieurs syndicats (Snfolc, Sgen-CFDT et Snes-FSU), ont en effet décidé de faire grève en ce jour de rentrée scolaire à Toulouse. La raison ? Le manque de moyens pour un établissement qui n’est pas classé dans le réseau d’éducation prioritaire (REP et REP+) mais qui en a toutes les caractéristiques sociales, selon les professeurs en colère.

Ouest France

Le Mans. Le personnel enseignant du lycée Touchard-Washington mobilisé

C’est pourquoi les personnels du lycée ont adressé vendredi dernier avec les élus SNES-FSU, SGEN-CFDT et CGT Educ’Action, une lettre au proviseur de l’établissement mais aussi au recteur de l’académie de Nantes et à l’inspectrice académique de la Sarthe, pour prévenir contre « des dysfonctionnements importants dans l’organisation du lycée Touchard-Washington » pour cette rentrée 2019.

 

1er septembre

LE JOURNAL DU CENTRE

Rentrée scolaire: La réforme du lycée opérationnelle selon l’inspection académique de la Nièvre, les craintes des syndicats demeurent

Les lycéens nivernais de filière générale ont-ils pu obtenir les enseignements de spécialité qu’ils souhaitaient avoir ? « Globalement oui », selon Angélique Ligouy, du syndicat d’enseignants Sgen-CFDT. « L’inspection académique a rappelé les élèves à la marge pour des changements », explique-t-elle.

Hormis la question des enseignements de spécialité, d’autres aspects de la réforme du Bac inquiètent les syndicats d’enseignants : les épreuves du Bac de français (les informations des nouvelles modalités sont arrivées trop tard, selon le Sgen-CFDT) et les épreuves de contrôle continu (il y a « beaucoup d’inconnues » selon le Sgen-CFDT, tandis que le SE-Unsa demande « une rémunération supplémentaire pour le travail supplémentaire »).

 

31 août

LE JOURNAL DU CENTRE

Scolarisation obligatoire dès 3 ans : dans la Nièvre, la quasi-totalité des enfants de cet âge vont déjà à l’école

Selon les services académiques, 98,1 % des enfants de 3 ans empruntaient déjà en 2018-2019 le chemin de l’école dans la Nièvre. Avec des bénéfices pédagogiques indéniables notamment sur le vocabulaire, « la base pour apprendre à lire », expose Caroline Brisedoux, responsable du Sgen-CFDT pour le premier degré. Et de citer le cas d’enfants de 3 ans connaissant et utilisant mille mots à leur entrée en maternelle quand d’autres n’en maîtrisent que… trois cents et peuvent rattraper ce retard grâce à l’école !

Le SnuiPP-FSU, le Sgen-CFDT et le SE-Unsa appellent de leurs vœux l’amélioration des conditions d’accueil dès 2 ans. 10 à 15 % des enfants de cet âge fréquenteraient déjà les établissements nivernais.

 

30 août

LIBERATION

L’augmentation à venir des profs de 300 euros a-t-elle été décidée sous François Hollande ?

«La mise en route de PPCR ne se traduit pas dans les textes réglementaires par un montant, mais par des points d’indice supplémentaires», explique Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du SGEN-CFDT.

 

FRANCE INFO

Préavis de grève, syndicats aux aguets… La rentrée sera-t-elle mouvementée chez les profs ?

C’est le mot d’ordre de toutes les organisations syndicales : les paroles doivent se traduire en actes tangibles. « On ne peut qu’être d’accord avec la réussite de tous les élèves, maintenant il s’agit de concrétiser des mesures », souligne Annie Catelas, secrétaire nationale du Sgen-CFDT.

 

28 août

EST REPUBLICAIN

Les professeurs stagiaires font aussi leur rentrée

« L’année de stage sera difficile pour eux, ils seront livrés à eux-mêmes. D’autant plus que beaucoup deviennent professeurs suite à une reconversion, et ne sont que très peu habitués. Notre objectif est de leur faire atteindre la titularisation et que tout se passe bien pour eux », confie Émilie Noirot, professeure de mathématiques et membre du Syndicat général de l’Éducation nationale (SGEN-CFDT).

 

27 août

LE MONDE

Rentrée scolaire : le gouvernement joue l’apaisement avec les enseignants

Le SGEN-CFDT salue, lui aussi, un « infléchissement dans la posture et un changement dans le discours ».

 

26 août

L’ARDENNAIS repris par Nice-Matin

Éducation : une rentrée risquée pour Jean-Michel Blanquer

« Une bonne initiative », estime Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du Sgen-CFDT, « même s’il faudra voir concrètement ce qu’on améliorera. »

LIBERATION

Une rentrée à risques pour le ministre de l’Education

Également au menu des discussions avec les organisations syndicales: les conditions de travail des enseignants. «Il y a eu une grande fatigue accumulée l’an dernier, avec des périodes de tension et la préparation de la réforme du lycée», souligne Catherine Nave-Bekhti, à la tête du Sgen-CFDT, un autre syndicat enseignant.

 

 

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 15 Bd Charles V - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus