Sgen-CFDT dans les médias du 10 au 16 février

Publié le vendredi 16 février 2018 par Bineta N'diaye, attachée de presse

Revue de presse

16 février

LA CROIX

Beaucoup de questions autour du futur lycée

Aujourd’hui, les classes sont constituées en tenant compte de filières à la réputation plus ou moins solide. Ce qui revient souvent à former des classes de niveau. En supprimant les séries de la voie générale, le gouvernement bouscule le lycée. Mais encore faut-il que les établissements jouent le jeu. « Nos adhérents membres des personnels de direction nous disent qu’ils ont le savoir-faire pour constituer des classes autrement que sur la base des spécialités choisies et favoriser ainsi une mixité », affirme Catherine Bekhti-Nave, secrétaire générale du Sgen-CFDT. Il n’est cependant pas exclu qu’ici ou là, des considérations techniques l’emportent sur l’esprit de la réforme.

LA NOUVELLE REPUBLIQUE

Université de Tours : nouveau nom pour de nouvelles ambitions

« Qu’on s’appelle université de Tours, pourquoi pas, mais en gardant accolée l’appellation François-Rabelais, comme cela se fait pour d’autres universités », estime Benoît Wolf, responsable administratif de l’UFR Arts et Sciences humaines et représentant du Sgen-CFDT au CA. Il voit dans cet abandon « une perte symbolique rattachée à l’image de François Rabelais, humaniste, scientifique, homme de lettres, marqueur de l’identité et du patrimoine culturel » de l’université tourangelle.

 

15 février

AEF

Le Cneser rejette l’accréditation des masters et doctorats labellisés idex de l’université Côte d’Azur

Christophe Bonnet, du Sgen-CFDT (qui s’est abstenu), précise de son côté que « l’université propose systématiquement à ces étudiants l’obtention du diplôme national de master par la procédure de VES » alors qu’elle « paraît peu conforme à l’esprit de la loi ». « Dans la mesure où la création de ces diplômes est concomitante à des suppressions de masters, on peut s’interroger sur le devenir du service public », dit-il.

EDUCPROS

Entrée à l’université : le gouvernement perd le soutien de la Fage

Ces garanties sont également demandées par le Sgen-CFDT, qui se veut néanmoins plus optimiste. « Nous sommes assez confiants. Cette mesure nous semble irréalisable. Un recteur ne peut pas, selon la version finale du projet de loi, baisser les capacités d’accueil en faisant un lien avec les taux d’insertion professionnelle« , juge Franck Loureiro, cosecrétaire général du Sgen-CFDT. Le syndicat attend néanmoins un texte d’application qui détaille concrètement sous quelles conditions le recteur fixera les capacités d’accueil. « Si c’est le cas, notre soutien à la réforme sera maintenu. »

14 février

Le diagnostic est en cours mais les enseignants s’impatientent. Mardi en début d’après-midi, un représentant syndical toulousain et membre du bureau fédéral du SGEN-CFDT a été reçu par le cabinet ministériel composé d’Isabelle Bourhis, conseillère sociale du ministre et Dominique Berthelot, délégué interministériel (mission prévention harcèlement et lutte contre les violences en milieu scolaire).

ToutEduc

Reforme du baccalaureat et du lycee: les reactions syndicales

Le SGEN-CFDT est davantage inquiet, il estime que « le projet présenté par le ministre propose une réforme qui manque de cohérence en détaillant des procédures plutôt qu’une vision claire de ce que devrait être le bac et lycée du XXIème siècle. Il dénonce l’absence « d’amélioration de la mixité sociale au lycée », le risque « d’aggraver la logique de bachotage » ainsi que le risque de « confusion entre les temps d’apprentissages sereins et de certification du bac ».

AEF

Baccalauréat 2021 : les réactions des principales organisations syndicales

Sgen-CFDT : pas de « vision claire »

La réforme de Jean-Michel Blanquer « manque de cohérence » et ne porte pas « une vision claire » de ce que devraient être le bac et le lycée du XXIe siècle ». « Il n’y aura pas d’amélioration de la mixité sociale au lycée », déplore le Sgen-CFDT, du fait de la conservation des filières la voie technologique, au contraire de la voie générale. Les épreuves ponctuelles et les partiels cadrés nationalement risquent « d’aggraver la logique de bachotage », analyse le syndicat.

 

13 février

LA DEPECHE

Carte scolaire : les opposants ne désarment pas

Tous sont un peu désabusés face à une décision qu’ils estiment inéluctable, mais ils ont choisi de se battre. «À l’occasion du CDEN de ce jeudi, nous présenterons une motion de censure, que l’on espère faire adopter à la majorité, annonce Gilles Verdier, du SGEN CFDT. Nous demandons l’attribution de 5 postes au titre de l’enveloppe ruralité et que l’Assemblée nationale vote un collectif budgétaire pour en créer d’autres.»

AEF

Réforme de l’apprentissage : le Sgen-CFDT, comme la FSU, s’inquiète d’une « déréglementation » du système

Le Sgen-CFDT formule son inquiétude quant à une « déréglementation » du système, dans un communiqué du 12 février 2018, quelques jours après la présentation des grandes lignes de la réforme de l’apprentissage par le gouvernement. « L’apprentissage reste une modalité de formation initiale. Vouloir faciliter la rupture de contrats de la part des seuls employeurs pour faute grave, c’est problématique », confie à AEF Vincent Bernaud, chargé de la formation professionnelle au sein du syndicat.

« Dans son rapport, le gouvernement annonce vouloir revaloriser l’apprentissage et sécuriser les parcours de formation, mais en même temps donner la possibilité à une entreprise de rompre plus facilement un contrat. Ces mesures sont contradictoires et c’est oublier que l’apprentissage est une modalité de formation initiale », indique Vincent Bernaud.

Du côté du Sgen-CFDT, Vincent Bernaud se montre par ailleurs vigilant sur le nouveau mode de gouvernance annoncé, dans lequel les branches joueront un rôle prépondérant. « Cela pose problème car seules deux branches sont en capacité de jouer ce rôle : celle de la métallurgie et celle du bâtiment. Par ailleurs, plusieurs branches sont parfois positionnées sur un seul secteur. Nous nous demandons donc comment tout cela va se coordonner. »

Le cadre de formation « ne sera plus cohérent »

Autre inquiétude : le fait de permettre aux CFA d’adapter chaque année leur offre de formation en fonction de la demande des entreprises. « Aujourd’hui, les étudiants ont la possibilité de faire des allers-retours entre le statut d’apprentis et d’étudiant au cours de leur parcours. Là, cela signifie que le cadre de formation ne sera plus cohérent », redoute Vincent Bernaud. « Dans le supérieur, les appareils de formation sont moins adaptés. La lourdeur administrative des universités signifie qu’il est pour elles difficile d’adapter leur offre de formation d’une année sur l’autre », poursuit-il.

« Nous souhaitons que s’ouvre une réflexion sur la place des professionnels qui participent à l’élaboration des diplômes dans l’enseignement supérieur. Il est nécessaire qu’ils exercent précisément le métier visé par le diplôme. Nous avons le sentiment que ce n’est pas toujours le cas », ajoute le syndicaliste.

Quelques mesures satisfaisantes, pour le SGEN-CFDT

Le Sgen-CFDT se réjouit toutefois du report de la limite d’âge de 26 à 30 ans pour la signature d’un contrat d’apprentissage, qui « prend tout son sens dans l’enseignement supérieur pour permettre à l’apprenti de terminer son cursus », indique le communiqué. Le Sgen-CFDT salue également le maintien du barème, la garantie que le processus d’élaboration des diplômes dans le supérieur ne changera pas, et la volonté de permettre à 15 000 apprentis de réaliser chaque année un séjour Erasmus.

NEWS TANK

IMT et Mines ParisTech : vote favorable du Cneser au projet d’association « prolongeant » celui de 2017
 Le Sgen-CFDT, qui s’est abstenu, indique à News Tank : « Malgré le fait que la convention nous semble convenir, nous avons voulu montrer l’inquiétude que nous avons depuis le début du projet IMT et le risque d’en faire une citadelle des établissements sous tutelle du ministère de l’économie.

12 février

AEF

Réforme de l’apprentissage : les réactions de syndicats enseignants, de Régions de France et du Medef

Sgen-CFDT : trop peu de sécurisation  des apprentis

Le Sgen-CFDT pointe la déréglementation portée par la réforme de l’apprentissage, projet dans lequel on perçoit plus la flexibilité donnée aux employeurs que la sécurisation de l’apprenti. Selon le syndicat, le gouvernement « prend le risque de l’échec car il néglige le fait que l’apprentissage est une modalité de la formation initiale ». Le syndicat dénonce la facilitation de la rupture du contrat d’apprentissage, ainsi que les dérogations qui seront accordées concernant la durée hebdomadaire du travail ou le travail de nuit des mineurs.

Le Sgen demande par ailleurs « l’ouverture de discussions sur les conditions d’exercice du métier enseignant dans les établissements publics formant les apprenti.e.s »

LE TELEGRAMME

C’est mercredi que le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, présente en Conseil des ministres la réforme du baccalauréat. L’examen devrait comporter quatre épreuves écrites, et, principale innovation, un grand oral en fin de terminale. Si cette disposition a déjà ses défenseurs, certains soulignent qu’elle devra répondre à plusieurs exigences.

Propos recueillis par Stéphane Bugat :  Secrétaire national du Sgen-CFDT, Alexis Torchet, s’il n’est pas a priori hostile au grand oral du bac, n’en souligne pas moins les écueils à éviter.

Êtes-vous favorable à une remise en cause du bac dans sa forme actuelle, et l’instauration d’un grand oral est-elle un bon moyen d’y parvenir ?
Nous sommes d’accord pour considérer le bac comme un rite républicain qui a besoin d’être revivifié. Cette idée de grand oral doit cependant répondre à une exigence majeure : comment valider l’esprit critique de l’élève-citoyen et sa capacité à faire passer les informations acquises ? Nous savons en effet que l’expression orale est une compétence sociale essentielle.

Et il faut déjà s’accorder sur ce que doit être ce grand oral…
Il faut éviter les malentendus. Ce grand oral doit correspondre à la présentation d’un projet pluridisciplinaire, fruit d’un travail collectif en groupes restreints et s’inscrire dans un temps long, exploré dès la fin de la première. Ainsi, les compétences orales doivent être travaillées dans toutes les disciplines et pendant un temps dédié. Elles doivent donc répondre à trois principales exigences : s’informer, coopérer et communiquer. Ce grand oral n’a pas vocation à s’imposer comme une épreuve de pure rhétorique, même s’il traduit une démarche de travail et un vocabulaire spécifique. Il y aurait un grand risque à évaluer le discours pur. L’élève doit avoir un support et s’exprimer autour de ce support. Ce type d’épreuve n’est d’ailleurs pas totalement nouveau. La réforme du collège, par exemple, a remis l’oral en valeur, notamment en français. La réforme du bac n’est pas encore complètement stabilisée. Telle qu’elle s’annonce, elle implique une réforme des programmes, une redéfinition des référentiels de compétences et une évolution des pratiques pédagogiques.

On vous devine attentif mais pas vraiment rassuré.
Il y a des écueils à éviter pour ce grand oral : qu’il se résume à une simple épreuve de culture générale, dont on sait qu’elle serait socialement excluante ; qu’il incite à un classique bachotage, à partir d’un certain nombre de sujets type, en avantageant ceux qui pourront s’appuyer sur des cours privés, par exemple ; qu’il ne soit rien d’autre qu’une transcription orale de ce qui pourrait se faire par écrit.

« Il encourage l’interdisciplinarité »

Philosophe et ancien recteur d’académie (il fut en poste en Nouvelle-Calédonie et en Corse), Michel Barat se pose en ardent défenseur du grand oral.

N’y a-t-il pas grand risque à remettre en cause le bac tel qu’il est aujourd’hui ?
Le bac n’est pas seulement un examen, c’est un rite social qui marque le passage de l’adolescence à l’âge adulte. Contrairement à ce qu’on a pu affirmer, le taux de réussite prouve que le système fonctionne bien, pas le contraire. Son gros défaut est qu’il est surtout perçu comme une garantie de succès à l’université, ce qui est une illusion. Il s’est, dans la réalité, imposé progressivement comme une machine à détruire les études littéraires. De plus, il a un coût exorbitant et n’intègre qu’insuffisamment le contrôle continu.

Mais que penser de l’idée d’introduire un grand oral ?
Elle s’inspire de ce que font les Italiens et dont ils sont très fiers. Elle encourage l’interdisciplinarité alors que l’on sait que les élèves ne font pas assez le lien entre les disciplines. Si cela pouvait également inciter à les confronter davantage aux grands textes, ce serait encore mieux. D’une certaine manière, ce nouveau bac peut devenir le contraire de ce qu’est le bachotage aujourd’hui. Et c’est la meilleure manière de redonner sa dignité à cet examen. Jean-Michel Blanquer a donc raison de vouloir supprimer les filières au bénéfice d’un bac unique avec des options, en rééquilibrant l’écrit et l’oral.

Modifier en profondeur les caractéristiques du bac ne rend-il pas inévitable une remise en cause du contenu de l’enseignement secondaire ?

C’est justement ce que doit rendre possible le nouveau bac. Il est logique que l’examen détermine le contenu et la forme de l’enseignement. Quitte à s’attendre à une baisse, même provisoire, du résultat. Il faudra l’accepter, le temps nécessaire pour que les programmes, les enseignants et les élèves s’adaptent à la nouvelle épreuve. C’est bien pour cela qu’une telle réforme demande du courage politique et de la compétence, ne serait-ce que pour affronter certaines réactions hostiles de ceux qui n’acceptent pas l’idée que les choses bougent.

 

9 février

LYON CAPITALE

Rythmes scolaires: « Deux mauvais scénarios, on a choisi le moins pire »

Au SGEN-CFDT, les enseignants syndiqués trouvent aussi que l’enfant a été un peu oublié dans cette affaire, et notamment les plus en difficulté. « Repasser à 4 jours signifie une surdensification de l’apprentissage. Pour les élèves qui ont un peu plus de mal à l’école, ça va être vraiment difficile » insiste un syndicaliste.

ACTU.FR

Education. 29 fermetures de classes annoncées en Vendée

Ce fameux P/E passerait donc de 5,42 à 5,52. Encore insuffisant pour les parents et syndicats car « cette soi-disant amélioration ne profitera pas à tout le monde », informe Claude Labour, responsable régional du Sgen CFDT.

 LA CROIX

Les scientifiques pourraient ainsi opter pour « maths et physique », « maths et informatique », « maths et biologie », etc. » « La suppression pure et simple des séries devient improbable », veut croire de son côté Alexis Torchet, secrétaire national du Sgen-CFDT.

AEF

Oral au baccalauréat : quelle organisation propose Pierre Mathiot ?

Pour le Sgen-CFDT, cette épreuve représente une « piste de changement positif ».

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 15 Bd Charles V - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Refondation

Le blog de la reconstruction de l’école
Accéder au site internet

Campus

Le blog de l’enseignement supérieur et de la recherche
Accéder au site internet

Numérique : quelle école, quels enjeux

Le numérique pour changer l’école
Accéder au site internet

Le corps enchaîné

Le blog EPS du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Le blog ASH

Une école inclusive pour une éducation inclusive
Accéder au site internet

Le blog AESH

Accompagner les enfants handicapés à l’école, c’est un vrai métier !
Accéder au site internet

Jeunesse, sports et cohésion sociale

Le blog de la CFDT à Jeunesse et Sports
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus
le SGEN-CFDT près de chez vous
Suivre le SGEN-CFDT sur les réseaux sociaux