Évaluationnite à l’Éducation nationale

Publié en mars 2018
Dernière modification le mardi 11 septembre 2018
par Catherine Nave-Bekhti
La multiplication des tests standardisés entraîne le système éducatif dans le champ de la défiance.

Tests standardisés pour les élèves au CP, en 6ème et maintenant en seconde…

Depuis l’arrivée de Jean-Michel Blanquer, l’Éducation nationale est soumise à une évaluationnite qui ne fait que commencer, tant on sent que certains rêvent de tests standardisés des élèves chaque année.

Pour le Sgen-CFDT, ce n’est pas une bonne nouvelle car la multiplication des évaluations standardisées entraîne le système éducatif dans le champ de la défiance et de la tension, loin des objectifs d’une école de la confiance.

Pour bien comprendre...

  • Des intentions généreuses mais trop d'inconnues
  • Une logique de défiance vis-à-vis du système éducatif
  • Une réflexion indigente sur l’évaluation des élèves et des politiques éducatives

Les intentions affichées semblent généreuses…

À chaque annonce d’une nouvelle évaluation standardisée pour un niveau de classe, les intentions affichées sont les mêmes. Il s’agit d’évaluations diagnostiques destinées à aider tous les élèves à progresser. Comment ? En permettant aux enseignant·e·s de disposer d’un diagnostic indiscutable, car drapé de scientificité, de la maîtrise de connaissances et de compétences par leurs élèves. Ce diagnostic étant disponible tôt dans l’année, les enseignant·e·s pourraient s’en saisir pour orienter leur enseignement en fonction des besoins de leurs élèves.

Présentées ainsi, ces évaluations semblent peu critiquables… et pourtant, le Sgen-CFDT les critique.

…Mais il manque trop d’éléments pour qu’on puisse y croire vraiment.

Pourquoi utiliser des tests élaborés dans la précipitation ?

En juillet 2017, on nous disait rue de Grenelle que l’élaboration de tests standardisés fiables prenait pas loin d’une année complète… finalement, en moins de deux mois, celles de CP et de sixième étaient prêtes, et désormais, celles de seconde seront prêtes en moins d’un an. Précipitation pour montrer que l’on agit ?

Pourquoi imposer une remontée nationale des résultats ?

S’il s’agit d’évaluations strictement diagnostiques, donc à usage interne, pourquoi le ministère impose-t-il des remontées à l’échelon national ? Quel usage sera fait, par qui, et pour quoi faire de ces évaluations en dehors de la relation pédagogique de proximité ?

Pourquoi refuser aux équipes les moyens d’exploiter ces résultats ?

S’il s’agit d’évaluations diagnostiques dont les enseignant·e·s doivent se saisir pour ajuster leurs gestes professionnels, pourquoi n’ont-ils et elles pas eu partout les résultats de leurs élèves à la date où nous écrivons ? Pourquoi les équipes pédagogiques n’ont-elles pas disposé de temps pour analyser collectivement ces résultats ? Pourquoi ne disposent-elles pas d’un accompagnement professionnel collectif sur site, si elles le souhaitent, pour construire les adaptations nécessaires, la différenciation pédagogique au coeur de la classe ou, le cas échéant, des dispositifs temporaires et non stigmatisants pour les élèves ayant des besoins particuliers ?

Pourquoi limiter l’offre de remédiation ?

S’il s’agit d’évaluations diagnostiques pour que se mettent en œuvre les remédiations permettant à chaque élève de progresser, pourquoi à l’issue des tests de positionnement en français et en mathématiques en seconde, les seuls axes d’accompagnement prévus ne concernent-ils que l’expression écrite et orale en français ?

Si l’on prend au mot la communication ministérielle, force est de constater qu’il manque de nombreux éléments permettant d’y croire.

Le signe d’une défiance à tous les étages

Pour le Sgen-CFDT, ce qui est sans doute encore plus problématique dans cette logique d’évaluations standardisées des élèves chaque année (et c’était dans le programme à l’élection présidentielle de François Fillon plutôt que dans celui d’Emmanuel Macron), c’est qu’elle installe une défiance à tous les étages vis à vis du système éducatif.

Imposer de la rue de Grenelle des évaluations standardisées, cela signifie que le ministère ne donne pas sa confiance aux enseignant·e·s.

Négation des pratiques d’évaluation diagnostique existantes

C’est nier le fait que les enseignant·e·s ont d’ores et déjà des pratiques d’évaluation diagnostique. Dans bien des écoles et des établissements, ces pratiques sont travaillées collectivement, accompagnées par des formateur·trice·s et inspecteur·trice·s.

Négation de l’évaluation faites par les collègues des classes précédentes

C’est diffuser l’idée que l’on ne peut faire confiance au travail mené par les collègues des classes précédentes pour faire acquérir des compétences et connaissances aux élèves et en évaluer le niveau d’acquisition et de maîtrise.

À quoi bon remplir des livrets de compétences et autres bulletins scolaires puisque de toutes façons, il faudra des évaluations standardisées pour démarrer l’année suivante ?

Les évaluations en 6ème nient le travail des professeur·e·s des écoles…

Elles tournent le dos aux conseils écoles-collèges. Pour le Sgen-CFDT, il vaut mieux donner du temps aux équipes pour analyser ensemble les livrets scolaires, et mieux accompagner les élèves dans la transition parfois difficile entre l’école élémentaire et le collège.

Les tests de positionnement en seconde sont la négation du travail réalisé au collège.

Les professeur·e·s de collège valident les niveaux de maîtrise des items du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Les élèves de collège présentent le diplôme national du brevet, les professeur·e·s surveillent les épreuves, corrigent les copies, font passer des oraux… Tout cela n’a donc aucune utilité pour positionner les élèves en mathématiques et en maîtrise du français ?

Les évaluations diagnostiques ainsi conçues, c’est le ministère de la défiance et non celui de la confiance.

Pour le Sgen-CFDT, l’énergie et le temps de travail des professeur·e·s seraient mieux employés au service des élèves autrement que dans ces évaluations standardisées.

Le degré proche de zéro de la réflexion sur l’évaluation des élèves et des politiques éducatives

On va générer une tension forte que subiront les élèves et leurs familles

Annoncer ainsi des évaluations standardisées à chaque rentrée dans un niveau d’enseignement (et à terme chaque année scolaire), c’est générer une tension forte que subissent les élèves et leurs familles. On imagine aisément que dans certaines familles, la tentation sera grande de préparer les enfants à ces évaluations. Et certaines officines lucratives ne manqueront pas de proposer des stages de préparation des tests de rentrée.

Quand on connaît les travaux de recherche sur les effets de réputation qui inhibent les élèves ayant une faible estime de leurs performances scolaires, le risque est grand que ces temps solennels d’évaluation ne les mettent encore plus en difficulté. Ce ne sont certes pas des recherches en neurosciences, mais les résultats semblent robustes…

Quand on veut appuyer une politique éducative sur la recherche, on ne nie pas tout un pan de la recherche.

Et si l’objectif réel était d’évaluer le système éducatif et non les élèves ?

En fait, on peut imaginer que ces évaluations standardisées vont servir à évaluer le système éducatif, les écoles, les établissements, les professeur·e·s peut-être, dans les rêves les plus fous de la Cour des comptes.

  • Évaluer les résultats des élèves ne suffit pas à évaluer le système éducatif…

Là aussi c’est faire peu de cas des recherches et des débats sur l’évaluation des politiques éducatives. L’université d’été du CNESCO portait pourtant sur le sujet en août 2017. Les universités savent distinguer évaluation d’une formation et évaluation des résultats des étudiant·e·s. Car oui, évaluer les politiques éducatives, c’est nécessaire. Mais évaluer les résultats scolaires des élèves ne suffit pas à évaluer le système éducatif.

  • …Une expertise technique ne peut non plus suffire à évaluer les politiques éducatives

Afin de rendre crédible une évaluation des politiques éducatives, il est indispensable de ne pas en faire une expertise technique comme un audit, un rapport d’inspection générale, ou un bilan. Pour le Sgen-CFDT, le temps de l’évaluation doit être partagé, collectif et suivre les principes définies par la Charte de la Société française d’évaluation.

En la matière, il importe que les critères et indicateurs d’évaluation soient eux mêmes discutés dès la phase de débat en amont.

L’évaluation des politiques publiques : un enjeu démocratique important

Par ailleurs, une véritable évaluation ne doit pas reposer uniquement sur la présentation d’une évaluation par les décideurs, mais aussi sur la capacité des personnels à dresser eux-mêmes des éléments d’évaluation, notamment par un large accès aux données publiques et à des modalités organisées de coproduction de l’évaluation. Cette évaluation doit renvoyer aux logiques de responsabilité (rendre des comptes) et d’amélioration/adaptation (se rendre compte).

L’enjeu démocratique de l’évaluation des politiques publiques correspond aux attentes des citoyens et citoyennes, soucieux de la légitimité de l’action publique à travers la demande d’information, de codécision, de participation à la vie démocratique.

Des agents et des usagers acteurs de la définition de l’intérêt général et engagés dans le processus d’évaluation…

L’évaluation des politiques éducatives doit donc s’inscrire dans un projet de refondation d’un pacte citoyen, qui ne se limite pas à l’information ni même à la consultation, mais qui entend placer les agents et usagers comme acteurs de la définition de l’intérêt général, engagés dans le processus d’évaluation, porteurs d’un jugement sur l’action publique, et en capacité de mesurer la prise en compte de leur engagement à travers les évolutions et transformations des politiques publiques.

La multiplication des  évaluations standardisées entraîne le système éducatif dans le champ de la défiance et de la tension, loin des objectifs d’une école de la confiance.

Pour le Sgen-CFDT, les évaluations standardisées sont élaborées de manière non transparente, déployées de manière contraire aux objectifs affichés. Leur multiplication entraîne le système éducatif dans le champ de la défiance et de la tension, loin des objectifs d’une école de la confiance. Au passage elles minent la diffusion d’une culture de l’évaluation du système. Cette axe de la politique gouvernementale est donc délétère.

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 15 Bd Charles V - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus
le SGEN-CFDT près de chez vous
Suivre le SGEN-CFDT sur les réseaux sociaux