Confinement, crise sanitaire et précarité des étudiants

Synthèse réalisée par Gédéon Nditifei et Patrick Figon, secrétaires fédéraux Sgen-CFDT

Confinement, crise sanitaire et précarité des étudiantsLa période vue par nos correspondants dans les universités

Avec le confinement un grand nombre d’étudiant·es ont vu leur quotidien se dégrader brutalement. Arrêt des cours en présentiel pour certains et rupture de stage pour d’autres, confinement en cité U, difficultés alimentaires avec la fermeture des restaurant des CROUS, perte des petits boulots nécessaires au budget, mise en évidence de la fracture numérique, etc.… Puis a suivi une période d’incertitude : quid de la continuité pédagogique et des examens, de la perte probable de l’indispensable job d’été, pour les étrangers, de l’incertitude de pouvoir rentrer chez eux durant les congés d’été, ainsi que de l’année prochaine ?

Quotidien brutalement dégradé… et période d’incertitude…

Si les CROUS continuent à accueillir dans leurs résidences les étudiant·es qui le souhaitent, la restauration n’est plus assurée. Les services sociaux des CROUS sont mobilisés pour les accompagner, y compris financièrement.

Des aides alimentaires et à l’achat de produits de première nécessité ont été mises en place progressivement dans les CROUS et dans les établissements d’enseignement supérieur pour les résidents confinés ainsi que pour les étudiant·es en précarité, entre mars et mai.

Tout cela s’est mis en place non sans mal. Impréparation à tous les niveaux, ministère ayant du mal à gérer toutes les sollicitations, communication parfois défaillante, tâche complexe que de contacter les étudiants lâchés dans la nature.

Par différents moyens, mails, sms, avec plus ou moins de succès, des universités ont contacté les étudiants (12000 réponses à Grenoble, 26000 à Aix-Marseille). Les étudiant·es en grande précarité ont pu être ainsi repéré·es et une aide adaptée à leur besoin leur a été apportée, dans toute la mesure du possible. Les services inter universitaires de la médecine préventive, des étudiants, ont été mobilisés pour répondre aux besoins médicaux mais également aux troubles liés au sentiment d’isolement. Des étudiant·es relais ont contribué à établir des liens.

Des aides de première nécessité assurées par des personnels sous pression…

Pour les personnels peu nombreux dans ces services, cette période a été source de pression. De plus, l’organisation de ces nouvelles tâches n’avait pas été prévue, et répondre à cette augmentation forte des sollicitations en situation de crise a été très difficile à assumer parfois pour ces personnels.

Des aides de première nécessité ont été apportées (aides financières directes, distribution de bons ou packs alimentaires, de kits d’hygiène, etc.) mais également des solutions pour réduire la fracture numérique, fracture néfaste tant au suivi des cours à distance qu’au nécessaire lien social : prêt d’ordinateurs, aides à la connexion à l’Internet, etc.

Pour apporter cette aide directe, des universités ont utilisé la Contribution Vie Etudiante et de Campus (CVEC), et elles demandent désormais au ministère de leur rembourser les sommes engagées.

Les étudiants sont les oubliés des CHSCT…

Cette crise sanitaire vient également nous rappeler que les étudiant·es sont parfois (si ce n’est souvent) les oublié·es des CHSCT (comités hygiène sécurité et conditions de travail) de nos établissements. Le Sgen-CFDT estime qu’une réflexion sur le rôle du CHSCT pour les étudiant·es devrait être menée.

On pense à tous les étudiant·es présents sur le territoire français, mais il convient aussi de ne pas oublier tous les étudiant·es qui se trouvaient à l’étranger lors du confinement. Ils se comptent en milliers, et il a fallu aider au rapatriement quand le besoin s’en faisait sentir.

La période vue par nos correspondants dans les CROUS

La situation des étudiants

La précarité des étudiant·es en temps normal est une réalité, et avec la crise, cette situation risque d’accentuer leur mauvaise situation financière. Le logement est l’une de leurs plus grosses dépenses. Nombre d’entre eux sont ainsi contraints de se priver de certains repas, car ils ne peuvent financièrement assurer deux repas par jour. Les étudiants sont également parfois contraints de se priver au niveau de leurs dépenses de santé, au-dessus de leurs moyens.

Menace de précarité et risques psychologiques…

Ce cadre de vie peut influer et fragiliser leur état psychologique. L’état d’urgence sanitaire actuel risque d’aggraver fortement la situation des étudiants. En effet, ils ont été confinés dans de petits espaces, ont été confrontés à la solitude, à l’angoisse, et à l’épuisement, sans avoir de vision ou d’informations sur leur avenir à long et court terme. Il faut savoir que les étudiants qui ont été confinés pendant les mois de mars et avril ont pour la plupart perdu les emplois qu’ils occupaient avant le confinement. Ceci les a obligés à faire face à de nombreuses dépenses de première nécessité, et notamment à payer leur loyer qui s’élève à un montant entre 300 et 500 euros par mois en moyenne (suivant le montant des APL perçues). Une attention particulière doit être accordée aux étudiants de la région parisienne qui sont davantage touchés par le coût plus élevé de la vie à Paris.

Un certain nombre d’étudiant·es travaillent à temps partiel dans le milieu de la restauration des CROUS et des entreprises du privé, mais avec la fermeture des restaurants, ils se sont retrouvés privés de revenus pour une durée difficile à déterminer. La situation des étudiants étrangers n’est pas facile non plus, ils sont restés confinés de longues semaines et vont devoir faire face à toutes les éventualités, loin de leurs parents. La rentrée est reportée au mois de septembre, les frontières ne sont pas ouvertes, les loyers et les difficultés s’amplifient à tous les niveaux, comment pourront-ils faire face ?

Pour le Sgen-CFDT, il faut prévoir des aides…

On peut s’attendre à des retombées de la crise avec des étudiant·es touché·es en première ligne, c’est pourquoi des aides sont à envisager.

Le Sgen-CFDT propose l’accès à un minimum social pour les jeunes. En effet, il semble insensé de penser que le choix d’études ou de formation professionnelle des étudiants soit prédéterminé par des considérations financières. Envisager un seuil de revenus de solidarité permettrait alors aux jeunes d’appréhender sereinement leur avenir, de s’émanciper ainsi de toute contrainte financière, et de se consacrer à réfléchir à leur choix d’orientation professionnelle plutôt qu’à s’angoisser sur le risque de sombrer dans la précarité.

Saluer l’investissement de tous les acteurs de la solidarité envers les étudiants…

Le Sgen-CFDT souhaite par ailleurs mettre en avant des acteurs qui ont fait preuve de solidarité durant cette période difficile. A titre d’exemple, on peut saluer les services, les personnels en CDI (centre de documentation et d’information), CDD, les étudiant·es, les services sociaux des CROUS qui grâce à leur travail ont mis en place des aides d’urgence, nos personnels des services techniques, ainsi que tous les agents qui de près ou de loin exercent leur mission au quotidien au service des œuvres universitaires. Les personnels du CROUS ont aussi pendant cette période, travaillé avec les associations qui ont distribué des repas aux étudiants, et ils les remercient.

Le ressenti de certains agents du CROUS face à la crise sanitaire

Il ressort clairement des témoignages des agents du CROUS qu’une fois l’état d’urgence sanitaire proclamé par le gouvernement et les mesures restrictives associées prononcées, le tout porté par une atmosphère médiatique anxiogène, les agents se sont sentis en danger.

Ils ont alors souvent fait le choix de se mettre en sécurité pour garde d’enfants, congés et ASA (autorisation spéciale d’absence). Cela a eu pour effet de réduire de manière significative le nombre d’agents du CROUS effectivement sur le terrain. De plus, ces personnels qui restaient en première ligne face à la COVID-19, ne disposaient pas dans certains CROUS de protections nécessaires pour assurer leur sécurité sanitaire.

Les personnels restés en première ligne, ne disposaient pas dans certains CROUS des protections nécessaires pour assurer leur sécurité sanitaire.

Parfois aucune commande de produits, de masques, de lingettes désinfectantes n’avait été faite auprès des fournisseurs, exposant ainsi directement ces agents au virus. Pourtant, c’est également à ce même moment qu’il a été demandé aux étudiant·es de libérer les chambres lorsque cela était possible afin de regagner le domicile familial. Les étudiants ont alors massivement quitté les résidences.

Les agents, toujours en effectifs réduits, ont dû assurer les départs pendant une semaine avant d’obtenir le renfort de collègues des restaurants qui ont participé aux travaux de nettoyage. Des vacataires et étudiant·es en CDD sous contrat ont contribué à gonfler les rangs des agents restants au front. Cela étant, les services concernés ont difficilement assuré leurs missions, encadrés par des directives de l’administration et une organisation managériale inadaptées. A titre d’exemple, les agents ont dû traiter plus de 3000 mails suite aux questionnaires envoyés par les services centraux du CROUS ou encore répondre en urgence aux parents des étudiants pour les rassurer.

Des directives de l’administration et une organisation managériale inadaptées.

Les agents angoissés, surmenés et désarmés face à la gestion de la crise, se sont à nouveau en grande partie mis en arrêt de travail, et les étudiant·es vacataires ont été sollicité·es pour remplacer les titulaires. Certains agents dans des établissements avaient alors le sentiment de jeter les étudiant·es en pâture, ces derniers étant contraints de travailler pour subvenir à leurs besoins. En outre, si l’on en croit les témoignages recueillis, les agents ont été fortement reconnaissants envers leurs collègues des services techniques et de restauration qui les ont assistés et qui ont pris l’initiative de nettoyer les portes et poignées des bâtiments et logements.

Par ailleurs, au-delà de la gestion de la crise sanitaire à proprement parler, les agents ont dû faire face à un problème récurrent : les punaises de lit et les cafards. Dans le respect du protocole imposé, ces professionnels ont été contraints de récupérer le linge des étudiants, de les mettre dans des congélateurs plusieurs jours et de le laver ensuite, à titre gratuit, et d’intégrer les étudiant·es dans de nouvelles chambres.

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 6, Rue Mon Désert - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus