Les ÉSPÉ : entre refondation et préparation de l’avenir

L'association française des acteurs de l'éducation a publié un rapport fort intéressant, à la fois analytique et de dimension prospective. Note de lecture Sgen-CFDT.

rapport ÉSPÉ - Quel bilan tirer des 4 dernières années ? Quelles évolutions engager ?Renforcement de l’universitarisation de la formation des enseignants et des personnels de l’éducation

L’AFAÉ, l’Association française des acteurs de l’éducation, a publié en juin dernier dans sa revue « Administration & Éducation », un numéro spécial sur les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ÉSPÉ). Coordonné par Monique Ronzeau, IGAENR, Marc Demeuse, Professeur à l’Université de Mons (Belgique), Institut d’administration scolaire, et Françoise Martin-Van Der Haegen, rédactrice en chef de la revue, le numéro s’attache à la fois à dresser un bilan des ÉSPÉ sur les quatre dernières années et à lancer quelques réflexions sur les évolutions nécessaires.

Précisons d’emblée que les conclusions de ce rapport rejoignent pour partie les revendications portées par le Sgen-CFDT, notamment sur le point essentiel du renforcement de l’universitarisation de la formation des enseignants et des personnels de l’éducation en France. Ce renforcement s’opère dans un contexte difficile.

« Le premier bilan des ÉSPÉ est très probablement leur existence même » (Yves Durand, ancien député du Nord, président du comité de suivi de la loi de refondation de l’école de la République).

Les contributions à ce numéro sont nombreuses et révèlent l’ampleur de la réforme engagée sur des périmètres importants depuis la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013.

Dans un contexte original de nouvelles écoles créées au sein des universités, la mise en place de ce nouveau modèle de formation s’est effectuée dans des conditions d’urgence qui ont, dans un premier temps, privilégié les questions de gouvernance. Alors que les cadrages et arbitrages nationaux n’étaient pas encore stabilisés, la réforme n’a pu être enclenchée que par la très forte mobilisation de l’ensemble des équipes, qu’il s’agisse de celles des ex-IUFM, des universités de rattachement et partenaires, ou des rectorats.

Ce dossier, présenté et ressenti par tous comme un enjeu majeur de politique éducative à l’échelon régional semble être abouti. Dans une dynamique positive, le positionnement universitaire des ÉSPÉ s’est progressivement affirmé, et ce, malgré des difficultés de gestion persistantes. Une gouvernance stabilisée, la reconnaissance de chaque ÉSPÉ comme une composante universitaire à part entière par tous ses partenaires, une recherche qui tend à se structurer, sont autant d’indicateurs de cette universitarisation en cours.

Néanmoins, plusieurs problématiques restent à régler pour atteindre pleinement les objectifs de la réforme. À côté d’insuffisances qui perdurent et qui appellent des correctifs rapides, comme par exemple les difficultés inhérentes aux procédures d’inscription des étudiants qui bien souvent cristallisent les désaccords, le positionnement universitaire des ÉSPÉ doit être rapidement consolidé à l’aide de leviers parfaitement identifiés comme le budget de projet, la recherche et les ressources humaines.

ÉSPÉ rapportLe budget de projet

Son élaboration doit dépasser la simple juxtaposition des contributions de chacun des partenaires. La réforme de la formation des enseignants repose sur un nouvel équilibre économique à trouver entre tous, académiques ou universitaires, ce qui suppose qu’un consensus soit préalablement recueilli et partagé sur les modalités d’élaboration d’un tel budget ainsi que sur les indicateurs qui permettraient de définir les modalités de financement par tous les contributeurs. Outil de pilotage stratégique et fédérateur, le budget de projet devrait s’articuler avec le contenu de conventions de partenariat entre les académies, les ÉSPÉ et leurs partenaires qui, trop souvent, tardent à être conclues.

Place donnée à la recherche et transfert des résultats de la recherche vers la formation

L’apport de la recherche à la formation des étudiants de master MEEF est l’un des éléments majeurs de la réussite de la réforme.

Une structuration de la recherche est amorcée dans la plupart des ÉSPÉ et des initiatives se développent pour soutenir une recherche interdisciplinaire mais cette ambition s’accompagne encore trop rarement de moyens dédiés et d’objectifs opérationnels, en lien en particulier avec la politique scientifique de l’université intégratrice. La coordination des activités de recherche spécifiques au domaine de l’éducation doit être encouragée en vue de définir des axes de recherche prioritaires et d’orienter d’éventuels financements locaux ou nationaux.

L’apport de la recherche à la formation des étudiants de master MEEF est l’un des éléments majeurs de la réussite de la réforme. Alors qu’il devrait constituer pour l’ensemble des acteurs l’un des chantiers prioritaires, il est partout trop peu visible. Les Instituts Carnot de l’éducation (ICE) en Auvergne-Rhône-Alpes se présentent comme des structures de proximité, d’échanges, de dialogue et d’élaboration de projets partagés entre enseignants et chercheurs sur l’éducation.

Ressources humaines

Elles doivent faire l’objet d’une politique ambitieuse en cohérence avec les objectifs de formation et de recherche. La complexité et l’urgence dans lesquelles s’est installée la rénovation de la formation ont conduit les équipes à s’appuyer sur les viviers de formateurs existants, dans les ÉSPÉ comme dans le premier ou le second degré. Une évolution des profils et des pratiques de ces formateurs est nécessaire : cette politique pourrait intégrer le recrutement d’enseignants-chercheurs sur des profils permettant le développement de la recherche en et sur l’éducation en lien avec les besoins de formation ; ou encore la présence accrue de formateurs de terrain à temps partagé, dans un contexte que l’on sait contraint.

Plus généralement, les outils indispensables au pilotage et à l’anticipation des évolutions restent insuffisants.

« Enseigner est un métier qui s’apprend et il s’apprend à l’université dans des formations universitaires » (Jacques Ginestié, Directeur de l’ÉSPÉ d’Aix-Marseille, Président du Réseau national des ÉSPÉ)

Former à l’université les professionnels de l’enseignement, de l’éducation et de la formation est une démarche de projet ambitieuse. L’enjeu actuel de la formation des enseignants pourrait être résumé à celui de former des spécialistes de l’apprentissage dans une société apprenante.

Autre élément de la formation renouvelée, l’alternance intégrative, en seconde année de master, entre la formation dispensée en ÉSPÉ et le stage en responsabilité suppose que tous les acteurs universitaires et académiques échangent régulièrement sur les objectifs et les modalités de la formation. Beaucoup de questions demeurent autour de l’évaluation des stagiaires en vue de leur titularisation et il conviendrait sans doute de préciser à nouveau le rôle de chacun.

La professionnalisation de la formation, qui reste un processus à consolider, se heurte aussi au défi d’accueillir et de professionnaliser un public très hétérogène, en particulier dans le second degré où nombreux sont les stagiaires déjà titulaires d’un master ou qui en sont dispensés. Cette diversité contraint les ÉSPÉ à assumer des parcours adaptés construits à partir d’enseignements existants ou à construire et à assurer une reconnaissance universitaire. Le tronc commun de formation et le mémoire de master sont les deux autres composantes de cette professionnalisation.

La formation des enseignants devra enfin se construire dans un continuum plus large que celui du cadre du master MEEF, incluant une pré-professionnalisation en licence, une formation continuée et une formation continue dont les ÉSPÉ sont appelées à être des acteurs à part entière, comme le prévoit la loi de refondation de l’École. Là encore, il s’agit de s’appuyer sur la recherche universitaire et ses résultats pour que tous puissent bénéficier des dernières innovations pédagogiques.

« Faut-il conserver des concours de recrutement ? » (Pierre Desbiolles, Inspecteur général de l’Éducation nationale)

Cette démarche de professionnalisation n’a de sens que si elle s’applique également aux concours de recrutement des enseignants. Il est essentiel de tirer rapidement les conclusions du constat qui a été fait sur leur professionnalisation.

Le débat sur la place des concours est récurrent depuis la mastérisation de la formation. Mais, finalement, quelles que soient la place et la nature des épreuves, masters MEEF et concours de recrutement sont-ils encore compatibles ? Inscrire la formation des enseignants et des CPE dans un cadre universitaire ne conduit pas pour autant les étudiants diplômés d’un master MEEF à l’exercice d’un métier qui reste subordonné à la réussite d’un concours d’entrée dans la fonction publique. Sous couvert de préoccupations différentes, éducation nationale et enseignement supérieur se disputent encore une légitimité pourtant maintenant partagée mais qui met sous tension le parcours des étudiants.

« L’évolution la plus naturelle ne serait-elle pas de renoncer aux concours ? » (Alain Boissinot, ancien recteur et ancien directeur de l’enseignement scolaire).

« Si tous les contributeurs de la revue reconnaissent qu’une dynamique d’universitarisation est bien enclenchée et en voie de consolidation, ils n’en soulignent pas moins le caractère inachevé de la réforme, et pointent notamment un manque d’évaluation des effets attendus, une interrogation de plus en plus forte sur la place du concours et sur l’organisation des deux années de master, entre, dune part, bachotage du concours en M1 et, d’autre part, gestion de l’alternance et du mémoire de recherche en M2. » (Monique Ronzeau et Marc Demeuse)

rapport ÉSPÉ - Quel bilan tirer des 4 dernières années ? Quelles évolutions engager ?Enseigner est un métier qui s’apprend

La création des ÉSPÉ a entériné la revendication du SGEN-CFDT qu’enseigner est un métier qui s’apprend à l’université et tout particulièrement au sein du master MEEF dédié aux métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation. Le rétablissement d’une formation maintenant basée sur le principe d’une alternance intégrative reste néanmoins à conforter sur plusieurs points : garantir la gouvernance des ÉSPÉ, mobiliser les enseignants-chercheurs sur les enjeux de l’adossement à la recherche de la formation, poursuivre le rapprochement des cultures et des intérêts des deux terrains de formation que sont l’université et l’établissement scolaire et s’assurer d’une mise en responsabilité progressive des stagiaires.

Quatre principes

L’architecture et le cahier des charges de la formation et du recrutement des enseignants et des personnels d’éducation doivent être repensés autour de quatre principes :

  • un continuum de formation de la licence aux premières années de titularisation ;
  • une mise en responsabilité progressive ;
  • une formation en alternance rémunérée ;
  • une formation et un recrutement pensés et organisés conjointement avec les universités et les services académiques.

Les concours de recrutement placés aujourd’hui en fin de M1 sont une anomalie dans le système universitaire français. Le débat est récurrent depuis la mastérisation de la formation et le Sgen-CFDT a fait le choix de demander un repositionnement des concours en fin de M2 pour garantir la cohérence du dispositif de formation, en particulier au sein des masters MEEF. La place du concours à la fin du M1 a nécessairement des conséquences sur l’organisation d’une formation qui doit tenir compte de différentes injonctions difficiles à mener de front : préparer et faire réussir les étudiants à des concours de recrutement souvent éloignés de la réalité du métier, former sur un an des stagiaires à mi-temps très préoccupés par le stage en responsabilité sans connaissance aucune du terrain pour un certain nombre d’entre eux, faire valider un master où la place de la recherche en éducation n’est pas encore suffisamment affirmée, prendre en compte des compétences professionnelles antérieures pour les reconversions de carrière, travailler à des problématiques communes aux métiers de l’enseignement et de l’éducation telles que l’égalité homme – femme, l’école inclusive, le numérique, la prévention du décrochage scolaire, l’articulation primaire – secondaire…

Dans le format actuel, il est évident qu’un tel cahier des charges n’est pas tenable pour les formateurs, principaux garants de la réussite de la réforme de la formation des enseignants.

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 4 rue des Hibiscus, Kavani M'Esatere, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 15 Bd Charles V - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Description à compléter par nos services.
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Refondation

Le blog de la reconstruction de l’école
Accéder au site internet

Campus

Le blog de l’enseignement supérieur et de la recherche
Accéder au site internet

Raconter le travail

Raconter le travail aujourd’hui, pour mieux le connaître et partager son expérience.
Accéder au site internet

Numérique : quelle école, quels enjeux

Le numérique pour changer l’école
Accéder au site internet

Le corps enchaîné

Le blog EPS du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Le blog ASH

Une école inclusive pour une éducation inclusive
Accéder au site internet

Le blog AESH

Accompagner les enfants handicapés à l’école, c’est un vrai métier !
Accéder au site internet

Jeunesse, sports et cohésion sociale

Le blog de la CFDT à Jeunesse et Sports
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus
le SGEN-CFDT près de chez vous
Suivre le SGEN-CFDT sur les réseaux sociaux