Président d’université en temps de confinement : le témoignage de Matthieu Gallou

Publié le mardi 23 juin 2020 par Aline Noël

Pour un président d'université, la pandémie de Covid-19 et la mise en confinement ont constitué une gestion de crise tout à fait exceptionnelle. Qu'en retenir ? Et quels enjeux à venir ?

président d'université Matthieu Gallou UBOPrésident d’université et mise en confinement. Quelles ont été les spécificités d’un management en temps d’épidémie ? Qu’en a-t-il été de la continuité de service ?
Matthieu Gallou, président de l’université de Bretagne occidentale (UBO) témoigne.

Un extrait de cet entretien a paru dans le dossier « Déconfinement : le combat continue » du no 275 (mars-avril-mai 2020) de Profession Éducation, le magazine du Sgen-CFDT.


En tant que président d’université de l’UBO, quelle a été votre première pensée en apprenant la décision de confinement ?

Je n’ai pas écouté l’allocution du président de la République car je présidais la finale interrégionale de Ma thèse en 180 secondes à Brest. Quand les premiers textos sont arrivés, j’ai dû quitter la salle pour appeler le rectorat et organiser une cellule de crise pour le lendemain matin. Même si nous savions que de plus en plus d’universités fermaient partout dans le monde, l’annonce ce jour-là fut une vraie surprise pour tous.

Et quelle a été votre première action de président d’université ?

La première pensée fut : sauver l’année des étudiants.

Il a fallu organiser une cellule de crise dès le lendemain pour cadrer l’action des équipes et préparer des directives urgentes, notamment pour les composantes de formation puisque, dans un premier temps, il s’agissait d’une fermeture au public. La première pensée fut : sauver l’année des étudiants. Nous sentions dès l’origine qu’il serait très difficile de reprendre les cours cette année.

Comment avez-vous travaillé, et avec qui, pour la mise en confinement ?

Cette mise en confinement a été tellement rapide que le temps de concertation a dû être réduit au minimum, hélas. La cellule de crise comprenait, à l’origine : la direction générale des services, la direction des ressources humaines, la direction du système d’information, le responsable de prévention, la direction du patrimoine, la direction de la communication, le fonctionnaire de sécurité et de défense et le cabinet.

Vous êtes-vous senti préparé pour faire face à cet événement ?

Même si l’UBO n’est pas une université parmi les plus reconnues pour l’enseignement à distance, le lent travail d’appropriation des outils numériques a payé…

Université de Bretagne occidentale © Viditu

A priori je dirais non, car c’est une situation complètement nouvelle et même s’il existe des bases pour un plan de continuité de l’activité, elles restent théoriques et ne sont jamais adaptées à une situation concrète. Mais a posteriori, en voyant à quelle vitesse les collègues des équipes pédagogiques et des services d’appui ont pris le virage de l’enseignement à distance, je dirais que nous étions mieux préparés que nous le pensions. Même si l’UBO n’est pas une université parmi les plus reconnues pour l’enseignement à distance, le lent travail d’appropriation des outils numériques a payé, dans des circonstances exceptionnelles.

Quelles ont été les principales difficultés à surmonter ?

Le plus difficile a été l’installation dans le temps long. Nous sentions que cela allait durer, mais nous avons tous été pris par l’urgence. Dès lors, les bricolages qui tiennent quinze jours cèdent quand il s’agit de deux mois. J’ai fait plus de 700 dérogations au confinement pour que des collègues puissent passer récupérer de quoi travailler sur un plus long terme. Concernant les personnels, il a fallu être très attentif à la diversité des situations : certains ont été (et sont encore) à la limite du burn-out, d’autres ont mal vécu une brutale chute de leur activité. Ce n’était vraiment des vacances pour personne – ni pour les hyperactifs, ni pour ceux voués à une hypoactivité.

Concernant les personnels, il a fallu être très attentif à la diversité des situations : certains ont été (et sont encore) à la limite du burn-out, d’autres ont mal vécu une brutale chute de leur activité.

En quoi a consisté votre travail de président d’université ? A-t-il été très différent de vos missions habituelles ?

90 % de mon temps s’est passé en télétravail, avec une moyenne de 6 h par jour en visioconférence

Hormis une présence hebdomadaire d’une demi-journée au bureau pour parapher les documents qui exigent une signature manuscrite, 90 % de mon temps s’est passé en télétravail, avec une moyenne de 6 h par jour en visioconférence, le reste par échanges de mails. La gestion de crise m’a pris plus de la moitié du temps : dans une université pluridisciplinaire comme l’UBO, la diversité des situations est telle qu’il faut sans cesse composer entre la nécessité d’une politique homogène et celle de tenir compte des différences.

UBO – Faculté des sciences et techniques © Kergourlay

La gestion de crise m’a pris plus de la moitié du temps…

 

président d'université UBOPour l’autre partie de mon temps, les activités sont restées celles de l’agenda habituel d’un président : construire dans la durée, avoir un œil sur les finances, poursuivre des projets de long terme (regroupement sur le site, préparation de l’évaluation, université européenne, etc.). Dans mon cas, en plus, nous avons dû, les quinze premiers jours, trouver une solution institutionnelle inédite, car l’élection du président (en l’espèce, ma réelection) était programmée le… 20 mars. Elle n’a finalement pu avoir lieu, à distance, que le 2 avril. C’était un sujet de plus – pas obsédant, mais important pour la vie de l’établissement –, qui tombait en pleine crise.

UBO – Bâtiment de la présidence © Kergourlay

Pour l’autre partie de mon temps, les activités sont restées celle de l’agenda habituel d’un président…

Des missions ont-elles dû être assurées en présentiel et quelles ont été les catégories d’agents les plus sollicitées ?

Aucun agent de l’UBO n’a eu à travailler en présentiel de façon durable. Les collègues les plus sollicités (en moyenne 48 h de présence continue par semaine) ont été les services RH et financiers, la préparation des paies (qui ne peut pas se faire convenablement à distance) étant une priorité, mois après mois. Certains techniciens ou chercheurs ont dû aussi passer régulièrement pour s’occuper du matériel de recherche (cultures, animaux de labo…).

Aucun agent de l’UBO n’a eu à travailler en présentiel de façon durable.

Et pour les étudiants confinés en cités U ?

UBO – Cité universitaire Kergoat, Brest © Kergourlay

cité U Kergoat UBO (c) KerourlayNous avons travaillé en parfaite intelligence avec le Crous d’une part et les associations étudiantes d’autre part, notamment l’épicerie solidaire Agoraé. L’objectif était de recenser les besoins et d’y répondre, que ce soit pour les dépenses de première nécessité (bons de repas, paniers, cartes bancaires à usage unique) ou pour les besoins pédagogiques (prêts d’ordinateurs, clés 4G car de nombreux étudiants finistériens logeant dans le parc privé n’avaient pas de connexions suffisantes).

Comment un président d’université gère-t-il la question des évaluations dans un tel contexte ?

Conformément aux dispositions réglementaires, il appartenait à la commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU) de se prononcer. Mais nous avons beaucoup discuté avec les composantes, lesquelles étaient en lien avec les équipes pédagogiques. En dehors d’une équipe extrêmement réticente à l’égard des évaluations à distance, nous avons surtout travaillé en commun pour trouver les meilleures solutions et les tester avant d’y confronter les étudiants. Ensuite, le travail sera celui des jurys, qui se prononceront en toute sérénité.

Comment préparez-vous la rentrée 2020 ?

il est temps de s’y mettre, même si nous ne savons pas encore à quoi ressemblera la rentrée.

Les composantes et les services d’appui viennent d’entamer concrètement une réflexion globale : il est temps de s’y mettre, même si nous ne savons pas encore à quoi ressemblera la rentrée. Il est à craindre qu’il faille à nouveau faire face à un risque pandémique, et donc à des mesures très contraignantes et difficiles. En plus, ce n’est pas la même chose, pédagogiquement, de finir un semestre bien entamé, et de commencer une année, surtout avec des néo-bacheliers. Cela va devenir la préoccupation constante de tous dans les semaines à venir…

La ministre a annoncé que la rentrée se fera dans des conditions différentes…

Si l’on doit réduire la capacité d’accueil de nos locaux d’enseignements (et pas seulement les amphis), il faudra recourir au numérique, bien sûr, et trouver des solutions hybrides, en ayant une attention toute particulière, comme je le disais, pour les néo-bacheliers : l’université, c’est l’apprentissage de l’autonomie intellectuelle… il y a souvent de très sérieux écarts entre étudiants quant à la capacité à travailler en solo, à distance, par soi-même. L’essentiel de l’effort devra porter là-dessus.

L’ordonnance d’urgence sanitaire a permis de se passer de la consultation des instances. Qu’en a pensé le président d’université que vous êtes ?

J’ai toujours compris cette disposition de l’ordonnance comme une précaution juridique liée à l’urgence, et non comme une incitation à décider, seul, de tout. Il a fallu arbitrer très vite certaines questions, à un moment où nous n’avions jamais envisagé de tenir un conseil d’administration ou un comité technique (CT) intégralement en visio ! Pour l’entrée en confinement, il était impossible de consulter avant d’agir. En revanche, pour la sortie, nous avons pu consulter, notamment les CT et comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Dans ce cadre, les organisations syndicales ont profondément enrichi de leurs remarques le plan de reprise d’activité de l’UBO.

Quelles leçons le président d’université tire-t-il de cet épisode ?

dans ces circonstances, une valeur telle que le service public aura donné à tous une énergie considérable.

Il est bien trop tôt pour le dire, nous manquons de recul et, contrairement à d’autres, j’ai pris soin de ne pas avancer des propos qui seraient démentis quelques heures plus tard. Ceci étant, les universités, qu’on caricature parfois comme de vieilles et lourdes institutions, et leurs personnels, qu’on décrit à tort dans certains cercles, comme routiniers, auront montré leur extraordinaire « agilité » comme on dit précisément dans ces mêmes cercles. Et dans ces circonstances, une valeur telle que le service public aura donné à tous une énergie considérable.

Plus généralement, l’homme se confronte aujourd’hui concrètement à ce que l’on présente habituellement comme un exemple de la théorie du chaos : ce n’est pas un battement d’aile de papillon qui a provoqué un ouragan, c’est (apparemment) un autre petit animal qui a plongé toute la planète dans l’inconnu et dans la crise.

Illustrations
Matthieu Gallou – DR
© Viditu et © Kergourlay

 

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 6, Rue Mon Désert - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus