Interview – Mais qu’est-ce qui fait boxer Sarah Ourahmoune ?

Publié le lundi 30 janvier 2017 par Aline Noël

Éducatrice spécialisée devenue cheffe d'entreprise, très engagée auprès des jeunes et des femmes, la boxeuse française multi médaillée Sarah Ourahmoune, pionnière dans ce sport en France, a consacré son rêve olympique en décrochant, à 34 ans, une médaille d'argent aux Jeux de Rio...

Propos recueillis par Aline Noël

Entretien avec Sarah Ourahmoune boxeuse et médaillée olympique à RioQu’est-ce qui vous a amené à boxer ?

 

Avant de boxer, je faisais de la natation, du judo et du taekwondo. Quand nous avons déménagé à Aubervilliers, j’ai dû arrêter cette dernière activité car la salle de taekwondo avait brûlé. C’est en cherchant à faire un autre sport de combat que j’ai découvert Boxing Beats, le club de boxe anglaise de Saïd Bennajem. Mais n’utiliser que les poings ne m’intéressait pas tellement. Saïd m’a dit de revenir le lendemain et d’essayer. J’ai découvert la boxe éducative, une « boxe à la touche » où les coups appuyés sont interdits. Et j’ai attrapé le virus !

Je me suis retrouvée à m’entrainer dans une salle, ouverte aux enfants et aux adultes, mais exclusivement fréquentée par des hommes.

Malgré les appréhensions de ma mère qui a assisté longtemps aux entrainements pour dissuader Saïd de m’accepter. Il faut dire que j’avais quatorze ans et qu’à l’époque les compétitions de boxe féminine n’étaient pas autorisées en France. Je me suis donc retrouvée à m’entrainer dans une salle, ouverte aux enfants et aux adultes, mais exclusivement fréquentée par des hommes. Ma mère m’imaginait défigurée, le nez cassé. Finalement, en voyant le côté ludique des entrainements et le fait que j’adorais cela, elle a cédé. Mon père m’engageait plus à prendre mes responsabilités : finir l’année si je m’inscrivais, et ne pas me plaindre si je prenais des coups.

 

Pourquoi avoir continué la boxe, en dépit des coups ?

 

Sarah Ourahmoune biographieC’est l’ambiance qui régnait dans la salle qui m’a motivée. J’avais l’expérience de conditions d’entrainement très strictes au judo et au taekwondo. Ce qui m’a plu dans la boxe, c’étaient les entrainements en musique, la variété des exercices, l’alternance des séances (musculation, course…). Ensuite, il y a les vertus de la boxe : acquérir une stratégie pour toucher sans être touché en retour ; gérer sa peur, sa colère qui font faire des erreurs que l’adversaire exploite ; réussir de beaux gestes…

Dépasser ses limites grâce à un entrainement quotidien est très motivant. D’autant que le public n’était pas acquis à la boxe féminine…

Enfin, il y a l’expérience du ring, l’adrénaline, le stress face à l’adversaire. C’est une mise en scène particulière : l’annonce au micro avec la lecture du palmarès des combattants qui se retrouvent en hauteur, en pleine lumière. J’étais une adolescente introvertie. Or la boxe m’a permis de prendre confiance. Dépasser ses limites grâce à un entrainement quotidien est très motivant. D’autant que le public n’était pas acquis à la boxe féminine puisque les compétitions n’ont été possibles qu’à partir de 1999 ! C’est donc un exercice en soi qu’affronter ces regards et je me suis vite aperçue que c’était un milieu très macho, pas du tout facilitateur pour les femmes. On trouvait encore que ce n’était pas leur place. Mais cela a renforcé ma détermination à boxer.

 

Où puisez-vous cette motivation ?

 

Je suis une compétitrice dans l’âme. J’ai besoin d’objectifs précis pour me dépasser et la compétition m’a amenée à prendre gout à l’effort, à la difficulté, à être plus rigoureuse, à veiller à mon alimentation et à mon sommeil… Ce qui compte également, c’est l’équipe. On se déplaçait à l’étranger pour des compétitions, mais à chaque fois, c’était comme partir en colo.

Il y a toujours eu un collectif fort qui m’a permis d’être meilleure.

Enfin, ce qui me motive dans ce sport, c’est d’affiner mes gestes, de parfaire mon style, et à l’horizon, il y avait le rêve olympique, inaccessible jusqu’à ce que la boxe féminine fasse son entrée aux Jeux en 2012. Parfois la motivation diminuait parce que j’avais l’impression de donner beaucoup pour pas grand-chose, les boxeuses n’étant pas considérées à l’égal des boxeurs. Les médias s’y intéressaient peu, il n’y avait pas de sponsor. Mais malgré deux interruptions (cf. biographie ci-contre), grâce à cet idéal olympique, j’ai toujours réussi à revenir. Et j’ai eu deux excellents coaches. Saïd Bennajem m’a appris à croire en moi, à viser haut et il a toujours trouvé les mots pour me remobiliser. Marcel Denis m’a entraînée dans ma fin de carrière et m’a menée aux JO de Rio. Il a été exigeant et sans concession, totalement honnête, mais c’était notre accord car la motivation se travaille : c’est apprendre à savoir ce qu’on veut et à quelles conditions.

Mon rêve olympique était un projet familial.

Une fois fixée la qualification aux JO, avec l’aide de mon compagnon, j’ai tout organisé autour de cet objectif. Je ne pouvais pas me permettre d’arrêter de travailler, je ne voulais pas sacrifier ma fille (que j’allais chercher à la crèche et qui restait avec moi à l’entrainement) ni cesser mes engagements associatifs. J’ai donc privilégié la qualité à la quantité avec un entrainement intensif de 60 à 90 minutes par jour. Ces deux ans de préparation ont été très durs parce qu’après ma grossesse ma condition physique avait beaucoup baissé. Il y a eu énormément de défaites mais je me suis nourrie de chacune pour continuer à avancer jusqu’à l’objectif final : les Jeux olympiques.

 

Ce qui vous caractérise aussi, c’est l’engagement. De formation, vous êtes éducatrice spécialisée et vous avez travaillé avec des jeunes handicapés mentaux. On ne fait pas ce métier par hasard…

Non, sans doute. J’avais un temps pensé devenir prof d’EPS. Or, j’ai commencé à travailler comme éducatrice sportive, et j’ai été frustrée de ne pouvoir accompagner les jeunes au-delà d’une séance de sport. J’ai donc choisi d’être éducatrice spécialisée. Après le concours, j’ai arrêté la boxe car je devais aussi me construire professionnellement. J’ai travaillé avec différents publics : des toxicomanes, des prostituées… Puis j’ai travaillé dans un institut médico-éducatif (IME), et là, je me suis pleinement réalisée.

J’ai cultivé cette fibre éducative et sociale en m’engageant dans des activités associatives…

J’étais face à des jeunes qui avaient besoin qu’on s’intéresse à eux pour pouvoir se découvrir et avancer. Quand j’ai repris la boxe, il m’a fallu renoncer à ce métier car ce n’était pas satisfaisant vis-à-vis des enfants et de l’équipe. Mais j’ai continué à mener des actions bénévoles avec ce public, en utilisant la boxe. Le lien est moins fort qu’en IME mais le contact est toujours là. Et j’ai cultivé cette fibre éducative et sociale en m’engageant dans des activités associatives, auprès des jeunes en montant des projets au Boxing Beats, puis en créant ma propre association, Dynamic Boxe (qui deviendra Boxer Inside Club), pour permettre à des femmes de s’initier à la boxe en loisir, avec la possibilité d’amener leurs enfants qui bénéficient d’un espace avec des jeux, des livres…

 

Que vous permet maintenant cette médaille d’argent ?

Elle booste un peu mes activités. Quand j’étais enceinte, j’ai lancé une entreprise, Boxer Inside, qui propose des conférences et des cours de boxe en entreprise. Cela marchait modestement, mais avec la préparation pour les JO, c’était devenu très compliqué. J’ai voulu développer aussi un concept de gant connecté pour un entrainement ludique. C’était également difficile de gérer la relation avec les prestataires.

Au retour de Rio, il y a eu beaucoup de demandes de conférences. Ce sont de belles rencontres, et c’est l’occasion pour moi d’analyser mon parcours. Du côté de l’association, je continue les cours de boxe pour femmes, il y a aussi des cours mixtes, et j’organise des compétitions de boxe loisir. Enfin, j’ai le projet d’ouvrir ma propre salle à la rentrée, et la médaille m’a permis d’accélérer mes demandes de local.

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 15 Bd Charles V - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus