Sgen-CFDT dans les médias du 25 février au 15 mars 2019

Publié le vendredi 15 mars 2019 par Bineta N'diaye, attachée de presse

Revue de presse

15 mars

AEF

Évaluations nationales : six syndicats enseignants redoutent une « rupture définitive » entre le MEN et les professeurs

Dans un courrier adressé à Jean-Michel Blanquer, 6 syndicats enseignants lui demandent de « retirer la menace de ‘faute professionnelle’ et de retrouver rapidement le chemin du dialogue », le 15 mars 2019. Elles font référence à un courrier adressé aux Dasen et recteurs le 8 mars dans lequel le DGRH évoque une « faute professionnelle » de la part des enseignants qui ont refusé de faire passer les évaluations nationales de CP, CE1 et 6e . Snuipp-FSU, SE-Unsa, Snudi-FO, Sgen-CFDT, SUD-Éducation et CGT Éduc’action demandent au ministre « ne pas provoquer une rupture définitive entre la rue de Grenelle et les professeurs ». Pour eux, le choix de ne pas faire passer ces évaluations relève de la « liberté pédagogique » des équipes et « est une formidable occasion de travailler à un dialogue pour faire remonter les besoins et valoriser le travail des enseignants ».

13 mars

AEF

Des fédérations appellent à une journée nationale d’action le 30 mars contre la politique éducative

Plusieurs fédérations et syndicats de l’éducation (FSU, Unsa Éducation, CGT éducation, Sgen-CFDT et Snalc) appellent à une « manifestation dans les territoires » le 30 mars 2019. Le projet de loi « pour une école de la confiance » est l’objet principal de la mobilisation, les organisations s’opposant à :

  • « la création des EPLESF sans accord des communautés éducatives
  • une reprise en main de la formation des enseignants basée sur une conception du métier réduite à des fonctions d’exécution
  • la fin de l’évaluation indépendante des politiques éducatives
  • les cadeaux financiers pour l’école privée »

L’intersyndicale appelle les parlementaires à ne pas voter cette loi. En outre, elle demande « une hausse du budget », la « relance de l’éducation prioritaire », des « mesures en faveur d’une plus grande mixité sociale » et une « véritable reconnaissance de nos métiers ».

LE MONDE

Sur Parcoursup, l’anonymisation peine à convaincre

Parmi les enseignants du secondaire, la mesure peine aussi à convaincre. « Ce geste va dans le bon sens, mais chez certains lycéens, la défiance est telle que ce ne sera sans doute pas suffisant », jauge Florent Ternisien d’Ouville, professeur d’histoire à Bondy (Seine-Saint-Denis) et membre du SGEN-CFDT. Pour lui, on passe une fois encore à côté des vraies questions, particulièrement celle « des inégalités entre les lycées ».

11 mars

NEWS TANK HER

Loi recherche : « Donner un signal budgétaire fort pour redonner espoir » (Sgen-CFDT au Cneser)

« Sans “carburant”, c’est-à-dire un financement au bon niveau et une politique RH de renouvellement et de renforcement de l’emploi scientifique, toutes les préconisations nouvelles qui
seront proposées seraient une simple manière de se répartir la misère ! Il faut donc donner un signal budgétaire fort dès les premières années d’application de cette loi, pour redonner es-
poir au monde de la recherche », déclare le Sgen-CFDT. Le syndicat s’exprime à l’occasion d’un point de Philippe Baptiste, directeur de cabinet de Frédérique Vidal, ministre de l’Esri, sur la préparation du projet de loi de programmation pluri-annuelle de la recherche, au Cneser le 11/03/2019.
« Nous nous permettons de vous mettre en garde sur les questions économiques et le financement de la recherche française. Ces questions ne doivent pas être éludées sous prétexte
que les groupes de travail doivent avant tout s’attacher à analyser puis à proposer des nouvelles organisations, améliorer les processus, etc. » Pour chacun des trois groupes de travail missionnés par Frédérique Vidal pour préparer cette loi, le Sgen-CFDT émet des recommandations. Parmi elles :
• un « rééquilibrage des financements au profit des ressources directes des laboratoires » ;
• ne pas « évacuer » la question de la rémunération et des emplois ;
• un État « stratège » et une coordination européenne dans le domaine de l’innovation et de la recherche partenariale.
« Pour nous, l’enjeu est immense sur ce qu’il doit sortir de cette réflexion, sur laquelle nous souhaitons évidemment que le Cneser soit régulièrement informé », indique encore le Sgen,
saluant cette initiative « qui semble avoir l’ambition de remettre à plat le système et proposer des améliorations ». Le syndicat se félicite notamment du périmètre donné à cette loi, « qui englobe aussi bien la recherche dans les universités et autres EPSCP que dans les EPST et les Epic : c’est en reliant ces trois piliers de la recherche française que l’on pourra véritablement rendre effectives des stratégies nationales ».
Selon le syndicat, depuis dix ans, l’État « n’a eu de cesse de multiplier les guichets de financement tout en abaissant les subventions directes, via des réduction des coûts de fonctionnement manquant de discernement, des contrats d’objectifs et de performances et plans à moyen et long terme aux trajectoires baissières ».
Enfin, le Sgen estime que le groupe de travail sur l’innovation et la recherche partenariale »ne pourra produire de modèle fiable et unique du processus d’innovation« .
»Celle-ci s’opère en fonction d’une matrice multiéchelle et multidisciplinaire, qui nécessite souvent de l’aléa humain et implique des phénomènes découverts un peu par hasard en cherchant autre chose, avec des personnes qui soient capables d’en saisir l’intérêt pour réussir.« Selon le syndicat, »seules des politiques où les projets sont financés au bon niveau, dans des ambiances propices à une analyse sereine et rationnelle des études menées, peuvent permettre de déboucher sur des innovations et des services qui répondent correctement à la demande et aux besoins« Pour le syndicat, »malgré les efforts consentis depuis une dizaine d’années, qui ont permis un rapprochement des laboratoires universitaires, des EPST et des Epic, via les pôles et clusters de compétitivité, Satt et PRTT…, l’absence de vision de la part de l’État sur le rôle et les missions de chacun n’a permis que des développements modestes comparés à ceux constatés dans le reste du monde en particulier en Allemagne, au Japon, en Corée, aux USA et en Chine ».

AEF

Loi de programmation : la CFDT salue l’ouverture du débat mais s’interroge sur la réalité des actions qui seront menées

La CFDT se dit « heureuse » que s’ouvre le débat sur une loi de programmation de la recherche, qui « permettra de donner une véritable visibilité budgétaire pluriannuelle aux laboratoires », lors du Cneser du lundi 11 mars 2019. En revanche, le syndicat émet quelques doutes sur « la réalité des actions qui seront mises en œuvre ». « Où sont les bilans et les enseignements tirés de [la] loi recherche de 2006 ? », s’interroge la CFDT qui livre par ailleurs quelques réflexions sur les thématiques des trois groupes de travail constitués.

« Nous saluons le périmètre donné à cette loi, qui englobe aussi bien la recherche dans les universités et autres EPSCP que dans les EPST et les Epic« , se félicite la CFDT, lors du Cneser du lundi 11 mars 2019. Elle souligne toutefois que « sans carburant, c’est-à-dire un financement au bon niveau et une politique RH de renouvellement et de renforcement de l’emploi scientifique, toutes les préconisations nouvelles qui seront proposées seraient une simple manière de se répartir la misère ! » Elle plaide pour « un signal budgétaire fort dès les premières années d’application de cette loi, pour redonner espoir au monde de la recherche ».

Le syndicat propose des pistes de réflexion concernant les travaux des trois groupes de travail, qui ont été réunis pour la première fois dans les locaux du ministère le même jour.

La recherche sur projet et du financement des laboratoires

« Depuis dix ans, l’État n’a eu de cesse de multiplier les guichets de financement tout en abaissant les subventions directes », observe le syndicat, qui cite à ce titre notamment l’ANR, les FUI, les investissements d’avenir, les labellisations « pléthoriques (idex-isite, labex, equipex etc.) », une « gestion indépendante des TGIR » et le CIR « qui ne produit clairement pas les effets escomptés ».

« Le groupe de travail sur le financement des laboratoires doit être guidé par un souci de simplification et de rééquilibrage conséquent des financements au profit des ressources directes des laboratoires », résume la CFDT.

L’attractivité des emplois et des carrières scientifiques

La CFDT établit « trois constats ». Tout d’abord, elle considère que le financement par projets (ANR, FUI, H2020) « induit une très forte précarité associée à une compétition exacerbée qui ne peut que décourager une partie des personnels ».

« Un rééquilibrage entre ressources directes et financements sur appels à projets permettrait de réduire cette précarité », plaide-t-elle. « Nous n’accepterons pas, en particulier, que la durée des contrats temporaires s’allonge indéfiniment [ni] que ces contrats se multiplient », prévient le syndicat.

Enfin, la CFDT estime que la « politique salariale depuis dix ans ne valorise plus les métiers de la recherche ». « La tentation est donc de plus en plus grande pour les jeunes de se tourner vers des métiers plus rémunérateurs et souvent socialement plus valorisants que ceux de la recherche ».

Le groupe de travail sur les carrières ne « peut donc évacuer les questions de la rémunération et des emplois, qui nous semblent centrales ». « La reconnaissance tant des chercheurs que des inventeurs, via les rémunérations issues des licences, est un préalable indispensable pour redonner des perspectives dans les métiers de la recherche », écrit la CFDT.

L’innovation et recherche partenariale

« Malgré les efforts consentis depuis une dizaine d’années, qui ont permis un rapprochement des laboratoires universitaires, des EPST et des Epic, via les pôles et clusters de compétitivité, Satt etc., l’absence de vision de la part de l’État sur le rôle et les missions de chacun n’a permis que des développements modestes comparés à ceux constatés dans le reste du monde », déplore la CFDT.

En outre, le syndicat considère que le CIR « peut être un outil pour permettre le développement de technologies issues de la recherche » arguant que « le système mériterait une meilleure évaluation ».

Le groupe de travail sur l’innovation et la recherche partenariale ne « pourra par conséquent produire de modèle fiable et unique du processus d’innovation ». « Celle-ci s’opère en fonction d’une matrice multi-échelle et multidisciplinaire, qui nécessite souvent de l’aléa humain et implique des phénomènes découverts un peu par hasard en cherchant autre chose, avec des personnes qui soient capables d’en saisir l’intérêt pour réussir », souligne la CFDT.

QUEL BILAN DE la loi recherche de 2006 ?

« Où sont les bilans et les enseignements tirés de la loi [de 2006] et de ces travaux ? », s’interroge la CFDT.

« En 2017, déjà, la recherche avait fait l’objet d’une étude approfondie dans le ‘Livre blanc de l’ESR’ qui effectuait un constat exhaustif et clairvoyant de la situation ainsi qu’un plan de préconisation aussi bien sur les structures que sur l’effort de financement », rappelle le syndicat, qui cite également la loi sur la recherche de 2006

 

7 mars

L’UNION

Au lycée Vinci de Soissons, une partie du personnel passe la nuit dans l’établissement

Des tentes et des couettes pour une mobilisation sans mouvement de grève. Dans la nuit de jeudi à vendredi, 33 personnes (professeurs et agents toutes catégories confondues) du lycée Léonard-de-Vinci ont décidé d’occuper symboliquement leur établissement pour protester contre les projets de suppression d’heures et d’un poste d’agent administratif pour la rentrée de septembre. Sylvia Marié, syndiquée Sgen-CFDT, souligne : « Cela fait trois ans que je suis dans l’établissement et je n’ai jamais assisté qu’à des baisses de moyens alors que les effectifs d’élèves sont constants ».

6 mars

L’EST ECLAIR

La Segpa d’Aix-en-Othe définitivement enterrée

« L’inclusion en soi n’est pas une mauvaise chose, à condition d’avoir des moyens humains. Il ne faut pas que ce soit un prétexte pour faire des économies », indique Benjamin Prestat, du SGEN-CFDT.

Benjamin Prestat regrette, enfin, que « la fermeture progressive fasse disparaître un poste d’enseignante spécialisée dès l’année prochaine, et la totalité des postes dans deux ans ». Un double discours de l’Éducation nationale qui, dans une circulaire datant de 2015, rappelait que « la Segpa est une structure qui a toute sa place dans le traitement de la grande difficulté scolaire. Elle a pour objectif la réussite du plus grand nombre d’élèves ».

5 mars

FRANCE 3 ALSACE

Enseignants en grève au lycée Pasteur à Strasbourg : “Nous demandons plus de moyens”

Dans le viseur des professeurs donc, une réforme du lycée qu’ils jugent « improvisée ». « Si vous voulez que nous fassions la réforme, donnez-nous les moyens de la faire. Nous sommes sur une contradiction, la réforme telle qu’elle est prévue par le ministre nécéssite des moyens supplémentaires notamment pour assurer les enseignements de spécialité en première. On dit aux familles et aux élèves « vous avez le choix de l’enseignement de spécialité » or les moyens qui sont donnés ne permettent pas d’assurer ce choix », argumente Vincent Guinebretière, professeur d’histoire-géographie au lycée Pasteur et membre du SGEN-CFDT Alsace.

4 mars

FRANCE BLEU

Des enseignants restent mobilisés contre le principal du collège Sidney-Bechet d’Antibes

Des professeurs nous ont confié être très inquiets du retour du principal. Dans la lettre adressée au ministre de l’Éducation nationale, qu’ils nous ont envoyée, ils expriment leur « désarroi et leur colère face à ce retour inattendu ». Un retour qui, écrivent-ils, « met en difficulté notre pratique professionnelle et fait resurgir un passé douloureux. » Une représentante du syndicat SGEN-CFDT confie que ce principal a déjà « posé des problèmes lorsqu’il était en poste au collège Vernier à Nice, il y a quelques années, il avait ensuite été déplacé comme principal adjoint dans un collège de Cagnes-sur-Mer ».

 

26 février

L’EST ECLAIR

Forte mobilisation pour sauver la Segpa d’Aix-en-Othe

« Il n’y aura plus de Segpa dans un rayon de 40 km et les parents refusent d’orienter leurs gamins vers des établissements lointains », constate Benjamin Prestat, syndicaliste au SGEN-CFDT.

 

 

25 février

LE MONDE

 Avec la réforme du lycée, le temps de cours chamboulé par les sciences numériques

Certains proviseurs ont joué la sécurité en proposant ce cours en priorité aux professeurs de mathématiques. Mais encore faut-il en avoir assez. « Beaucoup de professeurs de maths ne se sentent pas à l’aise avec cet enseignement, alors qu’il est plutôt fléché vers eux », analyse Alexis Torchet. En cause : une matière avec peu d’heures d’enseignement qui va demander beaucoup de préparation, du fait de sa nature transversale.

En effet, les professeurs certifiés doivent assurer dix-huit heures de cours par semaine. S’ils n’en font pas assez dans leur lycée, il faut trouver ailleurs le complément. Or, avec la réforme, certaines matières risquent de « perdre » des heures, en particulier les mathématiques qui sortent du tronc commun. Le cours de SNT entre alors dans la balance : « Dans ma discipline, les plus jeunes sont plus motivés que les anciens, car leurs postes vont sauter en premier s’il n’y a plus assez d’heures », rapporte Michel Imbert.

Pour Laurent Le Drezen, proviseur au lycée Beaussier de La Seyne-sur-Mer (Var), cette ouverture à tous les enseignants ou presque est une richesse, à partir du moment où la formation est au rendez-vous. « J’ai des volontaires en SVT, et même en lettres, se réjouit le proviseur, et ils sont déjà au point. L’enseignante de lettres est responsable de formations en informatique, elle est férue de ces sujets. » La qualité de la formation jouera un rôle-clé, selon lui, car « l’attente est très forte » chez les lycéens, en particulier ceux qui prendront la spécialité « numérique et sciences informatiques » en 1re.

L’ECHO REPUBLICAIN

Des enseignants du collège Jean-Moulin en grève à Chartres

Un mouvement de grève, à l’appel du Sgen-CFDT, a été lancé, ce lundi 25 février 2019, au collège Jean-Moulin, dans le centre-ville de Chartres. La mobilisation doit se poursuivre jusqu’au mercredi 27 février.

Des professeurs du collège Jean-Moulin, dans le centre-ville de Chartres, n’ont pas assuré leurs cours, ce lundi 25 février, pour marquer leur opposition au projet du rectorat de l’académie d’Orléans-Tours de les affecter provisoirement dans d’autres établissements, l’an prochain.

Un mouvement de grève a été lancé par le Sgen-CFDT, pour une durée de trois jours, dans cet établissement situé au pied de la cathédrale, et dont la fermeture est prévue, début juillet 2019, à l’issue de l’année scolaire.

« Pas acceptable »

Les locaux devraient accueillir, d’ici trois ans, la future Maison internationale de la cosmétique ; tandis que le collège devrait être transféré, à la rentrée 2020, sur le site de l’École supérieure du professorat et de l’éducation (Espé), rue du Maréchal-Leclerc.

Pascale Wolff, secrétaire départementale du Sgen-CFDT et professeur d’espagnol au collège Jean-Moulin, explique : « L’an prochain, il n’y aura plus d’élèves affectés dans l’établissement. Nous demandons donc que les postes des personnels titulaires soient fermés et que de nouveaux postes soient créés dans d’autres établissements, dans le cadre de mesures de carte scolaire. Le personnel pourra ainsi bénéficier des bonifications de réaffectation définitive. »

[ToutEduc]

Loi « pour une ecole de la confiance » : la reaction de l’UNICEF, la CNCDH, RomEurope et celle du SGEN-CFDT

Par ailleurs, le SGEN-CFDT indique avoir été reçu par la Commission des affaires culturelles et scolaires du Sénat. Il dénonce un texte « hors sol », « qui donne des recettes toutes faites, conçue de façon jacobine » et « qui oublie que le territoire est divers ». C’est ainsi que l’article « qui permet la création des établissements publics locaux d’enseignement des savoirs fondamentaux (…) pose en fait plus de questions qu’il ne donne de réponses ». Mais le SGEN, « à la différence de certaines autres organisations syndicales présentes », considère que « le statu quo n’est pas possible » et il propose « la création d’un établissement public du premier degré bien différent » (ici).*

 

 

 

 

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 15 Bd Charles V - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus