Réouvertures à partir du 11 mai ? Ne pas rater les reprises

Le 13 avril, le président de la République annonçait une réouverture progressive des écoles et établissements scolaires à partir du 11 mai. Dans le contexte épidémique, c'est un défi qui exige des garanties préalables indispensables pour assurer la santé et la sécurité des personnels et des élèves.

Une annonce, beaucoup de questions

Le président de la République a annoncé le 13 avril 2020 que la réouverture progressive des écoles, collèges et lycées était envisagée à partir du 11 mai. Tout en réaffirmant la priorité à la santé et à la lutte contre l’épidémie, il a souligné que la réouverture vise à réduire les inégalités. Celles et ceux qui mesurent le défi sanitaire et logistique autant que pédagogique d’une réouverture dans le contexte épidémique sont nécessairement dubitatifs et inquiets.

Pour le Sgen-CFDT et la Fep-CFDT des conditions préalables doivent être impérativement remplies pour garantir la santé des personnels, des élèves et la santé publique.

L’annonce présidentielle donne bien peu de précisions : « Le Gouvernement, dans la concertation, aura à aménager des règles particulières : organiser différemment le temps et l’espace, bien protéger nos enseignants et nos enfants, avec le matériel nécessaire ». Le ministre de l’Éducation nationale prévoit des bilatérales avec les syndicats représentatifs dès la semaine du 13 avril 2020.

A quelles questions le gouvernement doit-il répondre ?
Que doit-il pouvoir garantir aux personnels et aux familles pour qu’une réouverture puisse s’envisager sereinement ?
Que signifie une réouverture « progressive » ?

Les attentes du Sgen-CFDT et de la Fep-CFDT

Pour nous, la priorité est la santé et la sécurité des personnels de toutes catégories et des élèves au moment où s’envisage la reprise :

  • Ne pas imposer de reprise pour celles et ceux qui sont particulièrement vulnérables au covid19, personnels et élèves.
  • Garantir un approvisionnement suffisant et régulier en équipements de protection individuelle, et une formation à leur utilisation.
  • Garantir la capacité à mettre en œuvre la distanciation et les gestes barrières, et donc revoir le temps et l’organisation de tous les locaux scolaires (classes, salles de permanence, CDI, infirmerie, couloirs, cours de récréation…) comme administratifs (Rectorat, DSDEN, en universités…).
  • Organiser le nettoyage des locaux et la restauration scolaire selon les recommandations des autorités de santé dans tous les établissements en garantissant aux agents territoriaux concernés les conditions de santé et de sécurité au travail de plus haut niveau, et en veillant à une charge de travail raisonnable.
  • Organiser les transports scolaires nécessaires avec les conditions de santé et de sécurité pour les salariés des sociétés de transports et les enfants.
  • Préciser quelle organisation périscolaire pourra être mise en place, là aussi dans le respect des conditions de santé et de sécurité pour les adultes intervenant sur ces temps et les enfants.
  • Donner aux équipes le temps et les moyens d’organiser à partir du 11 mai la reprise pédagogique et l’accueil des élèves en fonction des contraintes et des réalités de leur territoire, en lien avec les partenaires de l’école et les collectivités

Répondre à toutes ces attentes est indispensable pour qu’une réouverture puisse être envisagée sereinement et en confiance par tous les personnels, toutes les familles.

Répondre à toutes ces attentes est déjà un défi… cette organisation est-elle la priorité des quatre semaines qui viennent ? Dans de nombreux territoires nous en doutons. Et nous ferons connaître au gouvernement nos doutes, nos questions, nos attentes.

Le gouvernement doit expliquer aux familles, aux employeurs privés et publics que le système éducatif ne reprendra pas à plein dès le 11 mai au matin.

Les employeurs doivent donc maintenir toutes les mesures permettant aux familles d’être auprès de leurs enfants de moins de 16 ans sans avoir à  s’inquiéter de leur vie professionnelle : télétravail ou travail à domicile avec charge de travail adaptée à la présence des enfants quand c’est possible, autorisations spéciales d’absences et indemnités journalières renouvelées quand le télétravail ou le travail à domicile n’est pas possible et garantie toujours du maintien du contrat de travail.

Que signifie réouverture « progressive » ?

L’annonce d’une réouverture progressive à partir du 11 mai 2020 signifie que tous les établissements scolaires n’ont pas vocation à accueillir tous les élèves pour un temps scolaire plein dès le 11 mai 2020 au matin sur l’ensemble du territoire.

Pour le Sgen-CFDT et la FEP-CFDT, l’élément premier dans la décision de réouverture et dans ses modalités pratiques doit être la santé publique, la santé et la sécurité des personnels et des élèves et leurs familles.

Il faut donc envisager des décisions étalées dans le temps en fonction des constats des autorités de santé sur l’évolution de l’épidémie.

Il serait incompréhensible que la reprise ait lieu partout en même temps de la même manière…

La géographie de l’épidémie étant très différenciée, la décision ne peut pas être homogène selon les territoires. Il serait incompréhensible que la reprise ait lieu partout en même temps de la même manière. Nous demandons que les décisions prennent en compte la pression sur le système hospitalier, la prévalence de l’épidémie, les besoins locaux des locaux scolaires pour d’autres usages.

L’objectif de santé publique et de solidarité requiert que l’on ne génère pas des mobilités, des sorties nombreuses dans des territoires dans lesquels les hôpitaux sont toujours en situation de saturation. Ce même objectif requiert qu’on ne vide pas les internats réquisitionnés du jour au lendemain quand ils sont la seule solution pour permettre à des malades de guérir, de s’isoler. Des internats sont en effet réquisitionnés pour loger des personnes malades qui vivent dans des logements exigus, dans des bidonvilles ou à la rue, dans des habitats collectifs, autant de lieux de vie dans lesquels le repos nécessaire à la guérison est difficile à trouver, lieux de vie dans lesquels il est quasi impossible de se confiner et donc de limiter la propagation de la maladie.

Il est donc vraisemblable qu’il n’y ait pas de reprise de tous les élèves à temps plein dès le 11 mai au matin. Pour respecter les gestes barrières et la distanciation sociale, les classes entières ne pourront être réunies dans un même espace, les modalités ne pourront sans doute pas être les mêmes selon les classes d’âge. L’organisation de ce qui pourrait s’apparenter à une rotation implique que les internes ne pourraient pas reprendre tout de suite sinon comment justifier de générer de tels déplacements pendulaires.

Celles et ceux qui mesurent le défi sanitaire et logistique autant que pédagogique d’une réouverture dans le contexte épidémique sont nécessairement dubitatifs et inquiets…

Ces questionnements ne sont sans doute pas exhaustifs. Déjà nombreux, ils montrent tout l’écueil d’un discours politique qui aura sans doute été entendu diversement selon les personnes et ce qu’elles espèrent de la sortie du confinement. Celles et ceux qui espèrent une reprise complète du système scolaire seront vraisemblablement déçus. Celles et ceux qui mesurent le défi sanitaire et logistique autant que pédagogique d’une réouverture dans le contexte épidémique sont nécessairement dubitatifs et inquiets, quand bien même conscient.e.s des inégalités que le confinement et l’enseignement à distance à 100% pour tous les élèves creusent.

En outre, ces annonces d’abord à la population générale mettent en tension les personnels qui doivent faire face dès ce matin aux questions des parents et qui ne disposent d’aucune information plus précise que ce qu’a dit le président de la République. La CFDT fonctions publiques avait pourtant alerté Olivier Dussopt début mars 2020 sur le fait que ce défaut d’information des agents était insupportable.

Le ministre de l’Éducation nationale dans une interview mardi 13 avril au matin a commencé à préciser ce qui devait être entendu par “reprise progressive”. Il confirme que ce ne sera pas une réouverture à tous les élèves, sur le temps scolaire habituel dès le 11 mai au matin. Le 11 mai est plutôt la date à partir de laquelle des modalités de reprise adaptées au contextes sanitaire pourraient commencer à se mettre en œuvre. Jusqu’au 27 avril, ce sont donc deux semaines de concertations qui s’ouvrent pour envisager les modalités d’une reprise progressive et différenciée.

 

Les temps de la reprise (que ce soit en mai, en juin ou en septembre)

Pour toute reprise, quelle qu’en soit la date, plusieurs étapes sont indispensables selon le Sgen-CFDT et la Fep-CFDT.

En amont, compte-tenu de tout ce qu’il faut organiser et des nombreux acteurs à mobiliser pour que les établissements scolaires fonctionnent, un dialogue social élargi avec toutes les parties prenantes (personnels de l’Éducation nationale, personnels territoriaux, collectivité locales, services jeunesse et vie associatives, associations complémentaires, acteurs des temps périscolaires, transport scolaire, parents d’élèves, élèves) est indispensable.

Il serait incompréhensible et inacceptable que les décisions soient prises entre employeurs publics et privés. Les représentants des agents publics et des salarié.e.s impacté.e.s doivent être intégré.e.s au dialogue social en amont de toute réouverture. Cela revient à négocier des plans de reprise.

La reprise ne saurait être une reprise « sèche »…

Ensuite, la reprise ne saurait être une reprise « sèche ». Les personnels des établissements scolaires doivent avoir le temps d’une sorte de pré-rentrée. Lorsque l’accueil des élèves est possible, là aussi il serait impensable de démarrer directement une activité d’enseignement classique. Pour toutes et tous du temps sera nécessaire pour faciliter la résilience, permettre de refaire collectif. La ré-union ne sera pas évidente, ne sera pas facile, certain.e.s d’entre nous auront subi des traumatismes (deuil, affaiblissement par la maladie, angoisses). La préparation de ces temps est délicate, elle suppose de conjuguer des compétences multiples.

Le temps scolaire qui serait ensuite disponible doit être prioritairement dévolu aux apprentissages et non à l’évaluation.

Enfin quelle que soit la date d’une reprise possible avant le 4 juillet, la reprise en septembre 2020 sera elle aussi une rentrée particulière, à soigner pour que l’année scolaire 2020-2021 se passe du mieux possible.

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 6, Rue Mon Désert - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus