Enseigner, former de la maternelle à l’université

Publié en février 2018
Dernière modification le vendredi 8 juin 2018
par Jean-Marc Marx
Que signifient, pour le Sgen-CFDT, enseigner et former ?

En 1937, les fondateurs du Sgen-CFDT avaient pour idée-force l’unité de l’École et donc des enseignants qui devaient être liés aux autres travailleurs, et notamment aux autres personnels de l’éducation. D’où le choix du syndicalisme général et confédéré. La réflexion sur le métier enseignant s’est approfondie au fil des décennies, notamment quant aux liens entre les enjeux pédagogiques et sociaux. 80 ans plus tard, dans un contexte où l’institution scolaire est remise en question, que signifient, pour le Sgen-CFDT, enseigner et former ?

Dossier initialement publié dans Profession Éducation, le mensuel de la fédération Sgen-CFDT (n°258 – Janvier 2018).

Pour bien comprendre...

  • Une professsionnalité qui s'apprend et évolue...
  • Un coeur de métier pluriel qui ne se réduit pas à la transmission des savoirs...
  • Des pratiques et des conditions de travail insuffisamment reconnues...
  • Des temps et des espaces de travail qui doivent être repensés...

A LA RENTRÉE 2015, il y avait, d’après les différents bilans sociaux du ministère, 879 500 enseignants dans l’enseignement scolaire (dont 44,7 % dans le premier degré et 55,3 % dans le second), 56 884 enseignants-chercheurs et 13 389 personnels des premier et second degrés exerçant dans l’enseignement supérieur.

En ajoutant les 13 668 enseignants de l’enseignement agricole public et les 2 000 professeurs de sport de la Jeunesse et des Sports, c’est près d’un million de personnels qui exercent ce métier. Face à l’énormité d’un tel chiffre, le corps unique de la maternelle à l’université, revendication historique du Sgen-CFDT, fait-il encore sens, ou n’est-ce plus que de « vieilles lunes » ?

 

LA PROFESSIONNALITÉ ENSEIGNANTE

Force est de constater que ce qu’écrivait un militant du Sgen-CFDT sur le sujet en 2014 n’a pas pris une ride : « Enseigner en milieu rural ou en banlieue (entendez Neuilly ou Vaulx-en-Velin), ce n’est pas la même chose. Enseigner en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) ou être en complément de service sur un collège et un lycée, ce n’est pas pareil. Enseigner dans une classe unique ou en petite section, ce n’est pas pareil.

Le corps unique n’est pas un Frankenstein (sic) qui dévorerait tout crus de malheureux enseignants soumis à l’arbitraire de l’administration qui enverrait des professeurs de lycée professionnel (PLP) indus’ dans les CPGE ou des agrégés de philo en petite section. »

Une professionnalité enseignante qui s’apprend…

« Le corps unique, c’est peut-être la fin du syndicalisme corporatiste ou du syndicalisme de la peur, mais ce n’est pas l’abolition de toute différence entre enseignants ». Ce n’est pas non plus une revendication pour le court ou le moyen terme. C’est par contre une boussole qui garde tout son sens pour une action syndicale dans l’intérêt des personnels.

D’abord parce que pour le Sgen-CFDT, il existe une professionnalité enseignante qui s’apprend.

Elle se traduit d’ailleurs par la définition d’un lieu unique de formation des enseignants de la maternelle à l’université : l’école supérieure du professorat et de l’éducation (Espé). Pour l’enseignement scolaire, le rétablissement d’une formation initiale au niveau master fondée sur le principe d’une alternance de cours à l’université et de stages en établissements scolaires est censé contribuer à une meilleure articulation entre connaissances disciplinaires, savoirs didactiques et pédagogiques, et compétences professionnelles défi nies dans le référentiel de 2013.

Des améliorations nécessaires…

Pour le Sgen-CFDT, des améliorations sont nécessaires, notamment pour permettre un continuum de formation, de la licence aux premières années d’enseignement, et ainsi mieux répondre aux exigences et à la variété de modalités d’exercice du métier d’enseignant. Un premier pas a été également franchi dans l’enseignement supérieur avec le décret publié le 9 mai 2017, issu des discussions menées dans le cadre de l’agenda social, qui institue pour les maitres de conférences stagiaires une formation obligatoire initiale de trente-deux heures « visant à l’approfondissement des compétences pédagogiques nécessaires à l’exercice du métier ».

Pour aller plus loin :

 

UNE NOUVELLE SOCIÉTÉ APPRENANTE

Cette professionnalité enseignante est confrontée à tous les niveaux aux bouleversements engendrés par la révolution numérique et par le passage à une société apprenante qui changent les modes d’accès aux savoirs.

L’École ne peut plus se contenter de simplement transmettre les savoirs aux seuls élèves qui ont acquis les compétences et connaissances nécessaires pour progresser. Puisqu’il s’agit de les aider à trier des flux continus d’informations, à se forger les outils indispensables pour aborder et s’approprier des savoirs complexes, les heures de face-à-face classe/professeur ne suffisent plus : il faut donner du temps à un travail personnel ou en petits groupes encadrés.

Pour aller plus loin :

 

Pour le Sgen-CFDT, il s’agit de mieux répondre aux exigences et à la variété de modalités d’exercice du métier.

Les besoins en matière d’organisation du travail s’en trouvent modifiés pour ce qui concerne aussi bien la gestion matérielle (organisation des classes, mobilier…) que les méthodes (travail en équipe avec relations interpersonnelles, rôle de chacun…).
De plus, le passage d’une logique d’orientation par des voies prédéfinies à une logique de construction de parcours nécessite que l’élève bénéficie d’un accompagnement.

Il n’a plus seulement besoin d’information, mais d’une aide à la réflexion sur son travail et son projet. C’est tout l’enjeu des réformes en cours de l’accueil en premier cycle et du bac, et qui pourraient échouer faute de volonté politique. Cet encadrement, ou cet accompagnement, relève pleinement des missions de l’enseignant.

Pour aller plus loin :

 

QUELLE RECONNAISSANCE ?

Un premier pas a été franchi avec leur reconnaissance dans les nouveaux décrets de 2014 définissant le service des enseignants du second degré. Il reste maintenant à obtenir l’allègement du face-à-face élèves au profit de ces missions et à étendre ces avancées au premier degré, alors que dans l’enseignement supérieur, c’est la prise en compte des missions d’enseignement des enseignants-chercheurs qui est le chantier essentiel à mener.

Les différences évidentes qui existent, tant au niveau des pratiques que des modalités et conditions de travail, doivent être reconnues. C’est l’un des enjeux de la mise en oeuvre dans le champ de l’Éducation nationale et de l’enseignement agricole du protocole sur les Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) avec la création de la classe exceptionnelle.

Ce sont en effet les fonctions exercées (direction d’école, REP+, post-bac, direction d’exploitation…) qui sont prises en compte pour y accéder. Si le Sgen-CFDT continue à revendiquer la reconnaissance des fonctions exercées en cours de carrière avec notamment des décharges horaires, il s’agit néanmoins d’une avancée essentielle.

Pour aller plus loin :

 

Enseigner : un même métier qui vaut une même reconnaissance

La réflexion sur le métier enseignant est consubstantielle au Sgen-CFDT et s’inscrit dans une cohérence constante. Ainsi, dès 1938, le Sgen-CFDT revendique à la fois le recrutement des élèves d’écoles normales au niveau du bac, la formation pédagogique des professeurs et la fin du recrutement d’auxiliaires, posant ainsi les premiers jalons d’une réflexion de long terme sur l’unité du métier enseignant qui va, sans les négliger, au-delà des seules revendications salariales, et bouscule ainsi les réflexes corporatistes.

Sur l’impératif de formation d’abord, avec la revendication d’une formation permanente dans les années 50, puis en 1966 le positionnement en faveur d’instituts universitaires de pédagogie (IUP) où seraient formés ensemble les instituteurs et les professeurs et, enfin, en 2016, l’idée selon laquelle «promouvoir nos métiers, c’est affirmer que nos missions ne peuvent s’accomplir sans une professionnalité s’appuyant sur les acquis des personnels et une formation adaptée».

Aussi le Sgen-CFDT a-t-il alors réitéré sa revendication d’une titularisation sans concours des contractuels sous condition de durée de services : «il n’est pas admissible que des contractuelles soient jugé·es dignes d’enseigner face à une classe comme non-titulaires mais indignes de devenir titulaires.»

Unité du métier ne signifie pas uniformité.

Enseigner, c’est un seul métier, mais dont les conditions d’exercice diffèrent, notamment selon les lieux, d’où les zones d’éducation prioritaires (ZEP) portées dès 1972 par le Sgen-CFDT car il faut donner plus à ceux qui ont moins mais aussi donner autrement, c’est-à-dire faire évoluer le métier dans le sens du travail collectif et d’un nouveau type de rapport à l’établissement et aux élèves, autre constante du projet du Sgen-CFDT.

PROF, UN MÉTIER EN MAL DE RECONNAISSANCE

Pour le Sgen-CFDT, enseigner, ça s’apprend. Ce slogan peut paraitre poussiéreux ou incantatoire tant nous le portons depuis longtemps, mais il n’en est rien.

Il concerne aussi bien la formation initiale que la formation continue. Dans notre métier, le renouvèlement des pratiques, le développement professionnel se poursuivent tout au long de la carrière. Ce slogan proclame que nos formations académiques et disciplinaires, pour indispensables qu’elles sont, ne suffisent pas à faire une formation professionnelle complète.

Le coeur de notre métier est pluriel…

Le cœur de nos métiers est pluriel : maitrise des « contenus » de périmètres disciplinaires variables, ingénierie de formation et d’évaluation, connaissance des processus d’apprentissage, capacité à ajuster nos gestes professionnels (pour reprendre une expression chère à Dominique Bucheton) afin de permettre à nos élèves, étudiants et stagiaires d’acquérir au mieux connaissances et compétences, de développer leur capacité à travailler en équipe et avec d’autres professionnels…

Ces éléments sont complémentaires et ils font le commun des différents corps d’enseignement et de formation, par-delà la diversité des publics que nous formons. Nous exerçons le même métier, dans des contextes différents certes, mais avec des invariants.

La réduction si fréquente de notre travail à la transmission, souvent présentée comme descendante et transparente, de savoirs nous heurte.

Elle nous heurte parce qu’elle nourrit une dévaluation de notre travail. Elle nourrit notre infantilisation, la tentation pour certains décideurs de nous dicter ce que nous devons faire et comment, en niant notre expertise pédagogique et didactique. Elle justifie aussi l’absence de reconnaissance en termes d’organisation du travail, de rémunération et de carrière de tout ce qui sort du « face-à-face pédagogique ». Enfin, l’organisation actuelle de notre formation (initiale et continue) n’est pas adaptée à la réalité de nos besoins de formation.

Il faut du temps, et reconnaitre pleinement qu’il s’agit là encore de temps de travail. Cf. « Les gestes professionnels et le jeu des postures de l’enseignant dans la classe : un multi-agenda de préoccupations enchâssées ».

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 15 Bd Charles V - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus
le SGEN-CFDT près de chez vous
Suivre le SGEN-CFDT sur les réseaux sociaux