La formation initiale des enseignant.es et des CPE : une réforme à poursuivre

Publié en avril 2017
Dernière modification le mercredi 30 mai 2018
par Laurent Alexandre
Enseigner est un métier qui s’apprend sur plusieurs années !

La création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ÉSPÉ), prévue par la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013, a entériné la revendication du Sgen-CFDT qu’enseigner est un métier qui s’apprend dans le cadre d’une formation universitaire. Le dispositif de formation actuellement mis en œuvre dans les ÉSPÉ au sein des masters « métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation » (MEEF) nécessite d’être stabilisé et renforcé. L’architecture et le cahier des charges de la formation et du recrutement des enseignant·es et des personnels d’éducation doivent être repensés.

espe

Pour bien comprendre...

  • Une formation universitaire de niveau master
  • Une formation en alternance au sein du master MEEF
  • Concours de recrutement : une nouvelle place pour de nouvelles épreuves

Une formation universitaire de niveau master

Dès 1966, à son congrès de Caen, le Sgen-CFDT revendique la création d’Instituts Universitaires de Pédagogie (IUP) pour former ensemble, au niveau licence, « les professeurs et les instituteurs ».

Le Sgen-CFDT accueille alors favorablement la « loi Jospin » d’orientation sur l’éducation du 10 juillet 1989 qui implique la création d’un Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM) dans chaque académie. Les niveaux de recrutement et de formation des enseignant·es du premier et du second degrés sont alignés. Mais l’universitarisation de la formation n’est pas satisfaisante : le statut d’établissement public à caractère administratif (EPA) isole trop les IUFM des universités, les conduit à reproduire les formules anciennes, les place dans la dépendance des autorités scolaires et leur interdit la délivrance de diplômes.

En 2005, la « loi Fillon » d’orientation et de programmation pour l’avenir de l’école prévoit l’intégration des IUFM aux universités. Les Instituts sont désormais des composantes à part entière de leur université de rattachement. Le 2 juillet 2010, la réforme de la Masterisation est adoptée. Elle entraine l’augmentation du niveau de qualification des enseignant·es qui seront désormais recruté·es à Bac +5 au lieu de Bac +3. La première réforme de la mastérisation est une fracture dans la formation initiale, elle modifie profondément les modalités de recrutement et de formation desdossier espe enseignant·es et des CPE, et les premiers masters ne répondent pas aux enjeux de la professionnalisation.

La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013 prévoit la création des Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation (ÉSPÉ). Ces nouvelles écoles sont toujours des composantes universitaires et organisent la formation initiale et continue des futur·es enseignant·es, en étroit partenariat avec les rectorats et les universités. Cette réforme modifie profondément la formation des enseignant·es qui bénéficient d’une année de Master 1 à l’ÉSPÉ et d’une année de Master 2 en alternance entre le statut d’étudiant·e au sein de l’ÉSPé et le statut de fonctionnaire-stagiaire exerçant en classe après réussite au concours.

Le Sgen-CFDT affirme que le dispositif de formation actuellement mis en œuvre dans les ÉSPÉ au sein des masters MEEF nécessite d’être stabilisé et renforcé.

Il sera particulièrement vigilant sur les points suivants :

  • la gouvernance des ÉSPÉ ;
  • la mobilisation des enseignant·es-chercheur·es sur les enjeux de l’adossement de la formation à la recherche ;
  • le rapprochement des cultures et des intérêts des deux terrains de formation que sont l’université et l’établissement scolaire.

Le projet est bien de garantir à la fois une formation diplômante adossée à la recherche et une émancipation des personnels vis-à-vis de l’institution scolaire.

Une formation en alternance au sein du master MEEF

Le rétablissement d’une formation initiale basée sur le principe d’une alternance intégrative (alternance d’enseignements à l’université et de stages en établissements scolaires) doit contribuer à une meilleure articulation entre connaissances disciplinaires, savoirs didactiques et pédagogiques, compétences professionnelles. Des améliorations sont nécessaires :

  • Le master aux métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF) doit permettre deux années consécutives de formation en alternance. Les modules de formation, adossés à la recherche en éducation, intègrent différents éléments constitutifs du métier de professeur et de CPE : modules communs pour l’acquisition des connaissances et des compétences transversales (« tronc commun ») ; modules spécifiques au type de métier, aux niveaux d’exercice, aux champs disciplinaires, aux transpositions didactiques et pédagogiques. L’écrit de recherche (mémoire de master ou travail scientifique de nature réflexive), permet une activité de recherche en relation avec les pratiques professionnelles. Des équipes pluri-catégorielles contribuent au rapprochement des terrains de formation (l’université et l’établissement).
  • La mise en responsabilité est progressive pour se préparer à l’exercice du métier. Elle est nécessairement précédée de stages en observation puis en pratique accompagnée auprès de titulaires expérimenté·es. Les tuteur·trices de terrain bénéficient d’une formation à l’aide et à l’accompagnement des étudiant·es et des stagiaires. Un temps de décharge et une revalorisation indiciaire reconnaissent cet investissement.
  • Formation initiale des enseignantsL’ensemble de la formation en alternance est rémunérée pour financer les études et permettre la mixité sociale. Les dispositifs expérimentaux des étudiant·es apprenti·es professeur·es (EAP) et des M1 contractuel·les alternant·es doivent pouvoir se généraliser. L’attribution de bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux doit être plus systématique. Le statut d’étudiant·e salarié·e est à interroger.
  • Un continuum de formation, de la licence aux premières années d’enseignement, est nécessaire pour mieux répondre aux exigences des métiers de professeur et de CPE. En licence, des modules de préprofessionnalisation sensibilisent les étudiant·es aux réalités du système éducatif ; le master MEEF garantit une formation adossée à la recherche ; les néo-titulaires bénéficient d’un temps de décharge pour continuer à se former.

Le Sgen-CFDT défend une formation exigeante aux différents métiers de l’enseignement et de l’éducation.

Cette exigence nécessite :

  • un continuum de formation de la licence aux premières années d’enseignement ;
  • deux années consécutives de formation en alternance dans le master MEEF ;
  • une mise en responsabilité progressive et rémunérée.

Le master MEEF est un diplôme universitaire qui doit permettre d’ouvrir les étudiant·es à l’ensemble des métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation. Il n’a pas vocation à préparer exclusivement aux carrières de l’éducation nationale. Si le master MEEF permet la diplomation de la préparation aux métiers de professeur et de CPE, l’insertion professionnelle des étudiant·es nécessite une ouverture à d’autres emplois. À terme, les mentions du master devraient être organisées indépendamment des concours de recrutement.

Concours de recrutement : une nouvelle place pour de nouvelles épreuves

La place des concours de l’Éducation nationale en fin de première année de master (M1) apparaît de plus en plus comme une anomalie dans le système universitaire français (principe de continuité entre le M1 et le M2).

concours dossier espeUne motion votée au congrès du Sgen-CFDT d’Aix-les-Bains en mai 2016 a demandé à la fois la suppression des concours de l’Éducation nationale en fin de M1 et l’ouverture de discussions sur la place du concours et la nature des épreuves. L’enjeu est bien de permettre un continuum de formation professionnelle, d’abord initiale, de la licence aux premières années de titularisation, puis tout au long de la carrière.

Il faut maintenant garantir au master MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) la possibilité d’une formation en alternance, progressive et rémunérée, sur quatre semestres et sans coupure en fin de M1 dans la logique du cursus LMD (Licence-Master-Doctorat). Les concours en fin de M2  auraient alors vocation à recruter des enseignant·es et des personnels d’éducation sur des épreuves plus professionnelles. Le concours de recrutement se positionne dans une temporalité qui lui permettra de mesurer à la fois un ensemble de connaissances et de compétences indispensables à l’entrée dans le métier. La titularisation jetterait les bases d’une formation continuée plus personnalisée.

La rénovation des épreuves d’admissibilité et d’admission doit permettre le recrutement d’enseignant·es et de personnels d’éducation conscient·es de leurs responsabilités. Les métiers d’enseignant·e et de CPE sont des métiers de concepteurs, d’ingénieurs, de professionnels de l’éducation solidement outillés du point de vue des connaissances disciplinaires, des savoirs didactiques et pédagogiques, capables de distance critique par rapport à leur pratique, au fait de la recherche en éducation. Les épreuves de l’ensemble des concours de recrutement de professeur·es et de CPE doivent pouvoir mesurer ces compétences professionnelles.

La titularisation est réorganisée pour permettre d’établir un premier bilan de compétences professionnelles. Les examens de qualification professionnelle (EQP) doivent permettre d’établir un bilan de compétences à l’issue de l’année de stage. La formation continuée est organisée en fonction des besoins exprimés par les stagiaires et recensés par les corps d’inspection.

Le Sgen-CFDT soutiendra toute évolution qui garantira :

  • la compatibilité entre une formation universitaire sur quatre semestres et sans rupture entre le M1 et le M2 et un concours de recrutement de professionnels de l’enseignement et de l’éducation en fin de M2 ;
  • la rénovation des épreuves d’admissibilité et d’admission pour mesurer à la fois un ensemble de connaissances et de compétences professionnelles indispensables à l’entrée dans le métier ;
  • le maintien de l’alignement des niveaux de recrutement et de formation des enseignant·es et des personnels d’éducation entre premier et second degrés.

Les concours de recrutement répondent à deux objectifs : identifier et classer. L’État employeur organise des épreuves de concours pour permettre l’identification d’enseignant·es aptes à enseigner dans le système éducatif français, candidat·es classé·es pour être affectés dans des écoles ou des établissements. Une place du concours en fin de M2 est une étape dans un processus à plus ou moins long terme pour privilégier le concours en cours de formation et faire de l’examen de qualification professionnelle un bilan de compétences pour l’entrée effective dans le métier.

Tout savoir

Ce que le Sgen-CFDT peut vous apporter...

Découvrez l'ensemble des services du Sgen-CFDT sur la toile !

Aix-Marseille - Sgen-CFDT Provence-Alpes

SGEN-CFDT - 18, rue Sainte - 13001 MARSEILLE
Tel: 04.91.55.53.52
e-mail : provencealpes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Amiens - Sgen-CFDT Picardie

SGEN-CFDT - 52 rue Daire 80000 AMIENS
Tel : 03 22 92 84 40
E-mail : amiens@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Besançon - Sgen-CFDT Franche Comté

SGEN-CFDT - 4 bis rue L. de Vinci - 25000 BESANCON
Tel : 03.81.25.30.10
Fax : 03.81.25.30.01
E-mail : besancon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Bordeaux - Sgen-CFDT Aquitaine

Sgen-CFDT - 8, rue Théodore Gardère - 33080 BORDEAUX Cedex
Tel : 05.57.81.11.40
E-mail : bordeaux@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Caen - Sgen-CFDT Basse Normandie

SGEN-CFDT - 2, rue du Général Decaen - 14000 CAEN
Tel :02.31.82.60.61
E-mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Clermont-Ferrand - Sgen-CFDT Auvergne

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - Place de la Liberté - 63000 CLERMONT FERRAND
Tel : 04.73.31.90.87
E-mail : clermont-ferrand@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Corse - Sgen-CFDT Corsica

Sgen-CFDT - Corsica - Maison des syndicats - Rue du Castagno - 20200 BASTIA
Tel : 04.95.31.17.02
E-mail : corsica@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Créteil - Sgen-CFDT de l'Académie de Créteil

Sgen-CFDT - 11-13, rue des Archives - 94010 CRÉTEIL Cedex
Tel : 01.43.99.58.39
E-mail : creteil@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Dijon - Sgen-CFDT Bourgogne

Sgen-CFDT - 6 bis rue Pierre Curie - 21000 DIJON
Tel : 03.80.30.23.54
E-mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Grenoble - Sgen-CFDT de l'Académie de Grenoble

Sgen-CFDT - Bourse du travail, 32 avenue de l'Europe -38030 GRENOBLE Cedex 02
Téléphone : 04 76 40 31 16
grenoble@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sup-Recherche Grenoble

Sgen CFDT,
Bâtiment A de Physique, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9.
Téléphone : 04 76 51 47 22 (téléphone et répondeur)
sgencfdt@grenoble.cnrs.fr
Accéder au site internet

Guadeloupe - Sgen-CFDT Guadeloupe

Sgen-CFDT - 104 immeuble Les Chicanes - 97139 GRAND CAMP ABYMES
Mél : guadeloupe@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Guyane - Sgen-CFDT Guyane

Sgen-CDTG-CFDT - 99-100 Cité Césaire - BP 383 - 97328 CAYENNE Cedex
Tel : 05.94.31.02.32
Mél : guyane@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lille - Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais

Sgen-CFDT - 145, rue des Stations - 59800 LILLE
Tel : 03 20 57 81 81
Mél : lille@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Limoges - Sgen-CFDT Limousin

Sgen-CFDT - 32, rue Adolphe Mandonnaud - BP 63823 - 87038 LIMOGES Cedex 1
Tel : 05.55.32.91.04
E-mail : limoges@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Lyon - Sgen-CFDT de l'Académie de Lyon

Sgen-CFDT - 214, avenue Félix Faure - 69441 LYON Cedex 03
Tel : 04.78.54.17.66
E-mail : lyon@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Martinique - Sgen-CFDT Martinique

SGEN CFDT - Maison des syndicats, boulevard du Général de Gaulle - 97200 FORT DE FRANCE
Tel : 00(596)395909
Mél : martinique@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Mayotte - Sgen-CFDT Mayotte - CISMA

SGEN-CISMA - 32 rue Marindrini, BP 1038 - 97600 MAMOUDZOU (Mayotte)
tél. : 0269 61 12 38
Mél : mayotte@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Montpellier - Sgen-CFDT Languedoc-Roussillon

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats, 474 allée Henry II de Montmorency - 34000 MONTPELLIER
Tel : 04 67 65 60 64
E-mail : montpellier@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nancy-Metz - Sgen-CFDT Lorraine

Sgen-CFDT - 15 Bd Charles V - 54000 NANCY
Tel : 03.83.39.45.15
E-mail : lorraine@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nantes - Sgen-CFDT Pays de Loire

Sgen-CFDT - 9 Place de la Gare de l'État - Case poste n° 9 - 44276 NANTES Cedex 2
Tel : 02.51.83.29.30
E-mail : nantes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nice - Sgen-CFDT de l'Académie de Nice

Sgen-CFDT - 12, boulevard du général Louis Delfino - 06300 NICE
Tel : 04.93.26.35.48
E-mail : nice@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Nouvelle-Calédonie - SOE Nouvelle Calédonie

SOENC Enseignement - BP 2534 - 98846 NOUMÉA Cedex
mél soenc@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Orléans-Tours - Sgen-CFDT Orléans-Tours

Sgen-CFDT - 10 rue Théophile Naudy - 45000 ORLEANS
Tel : 02.38.22.38.59 et 06.83.81.78.34
E-mail : orleans-tours@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Paris - Sgen-CFDT Paris

Sgen-CFDT - 7/9, rue Euryale Dehaynin - 75019 PARIS
Tel : 01.42.03.88.86
Mail : paris@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Poitiers - Sgen-CFDT Poitou-Charentes

Sgen-CFDT - Maison du Peuple - 21bis-23, rue Arsène Orillard - 86035 POITIERS Cedex
Tel : 05.49.88.15.82
E-mail : poitou-charentes@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Polynésie - Confédération TMAC-SGEN – A TI’A I MUA

TMAC-SGEN – A TI’A I MUA - Immeuble Galliéni, rue Clapier - BP 4523 - 98713 PAPEETE, TAHITI (Polynésie Française)
tél. 00 689 40 54 40 10
mél syndicat_tmac@yahoo.fr
Accéder au site internet

Reims - Sgen-CFDT Champagne-Ardenne

Sgen-CFDT - Maison des Syndicats 15 Bd de la Paix BP 1368 - 51063 REIMS Cedex
Tel : 09 63 65 46 32
Fax : 03.26.77.69.99
E-mail : reims@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rennes - Sgen-CFDT Bretagne - Breizh

Sgen-CFDT - 10 bd du Portugal - CS 10811 35208 RENNES CEDEX 2
Tel : 02.99.86.34.63
E-mail : bretagne@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

La Réunion - Sgen-CFDT Réunion

Sgen-CFDT - 58, rue Fénelon - 97400 SAINT DENIS
Tel : 02.62.90.27.72
Fax : 02.62.21.03.22
E-mail : reunion@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Rouen - Sgen-CFDT Haute-Normandie

Sgen-CFDT - 25 Place Gilles Martinet - 76300 Sotteville-les-Rouen
Tel : 02.32.08.33.40
E-mail : rouen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Strasbourg - Sgen-CFDT Alsace

(Académie de Strasbourg)
à Strasbourg,
Sgen-CFDT - 305 avenue de Colmar BP 935 - 67029 STRASBOURG Cedex 1
Tel : 03 88 79 87 77 ou 03 88 79 87 61
E-mail : 67@sgen.cfdt.fr
à Mulhouse,
Sgen-CFDT - 1 Rue de Provence 68090 MULHOUSE CEDEX
Tél : 03 89 31 86 66
E-mail : 68@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Toulouse - Sgen-CFDT Midi-Pyrénées

Sgen-CFDT - 3 chemin du pigeonnier de la Cépière - Bât C 31100 TOULOUSE
Tel : 05.61.43.71.56
E-mail : toulouse@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Versailles - Sgen-CFDT de l'Académie de Versailles

Sgen-CFDT - 23 Place de l'Iris, 92 400 COURBEVOIE [MÉTRO ESPLANADE DE LA DÉFENSE]
tel : 01 40 90 43 31
mél : versailles@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT de l'Étranger

Pour les personnels travaillant à l'étranger :
AEFE, Instituts Culturels
47-49, avenue Simon Bolivar - 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01.56.41.51.20
Fax : 01.56.41.51.11
E-mail : etranger@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT Recherche - EPST

Campus de Villejuif - Bat. 1
7 rue Guy Moquet BP 8 94801 VILLEJUIF Cedex
Tel : 01.49.58.36.38 ou 01.49.58.36.66
E-mail : sgencfdt@vjf.cnrs.fr
Accéder au site internet

Sgen-CFDT des Administrations Centrales MEN et MESR

Pièce 162 110 rue de Grenelle 75007 Paris
Tel : 01 55 55 13 85
E-mail : sgen-cfdt@education.gouv.fr
Accéder au site internet

Syndicat National des Médecins de Santé Publique de l'Éducation Nationale

SNAMSPEN/Sgen-CFDT 47/49 avenue Simon Bolivar 75950 PARIS Cedex 19
Tel : 01 56 41 51 00
E-mail : snamspen@sgen.cfdt.fr
Accéder au site internet

Syndicat des Travailleurs de la Recherche Extra-Métropolitaine

Créé par des agents de l'IRD pour tout le personnel de l'IRD.
STREM-Sgen-Cfdt, IRD – Permanence STREM
911, avenue Agropolis BP 64501 34394 Montpellier
Tél : 33 (0)4 67 41 51 15
E-maill : strem-sgen-cfdt@ird.fr
Accéder au site internet

Site de l'Irea-Sgen-CFDT, Institut de recherches, d'études et d'animation

47-49, av. Simon Bolivar,
6ème étage
75950 Paris cedex 19.
Tél/fax. : 01 42 49 84 63
https://twitter.com/IreaSgenCfdt
Accéder au site internet

Espace militant

Le blog militant pour retrouver tous les outils indispensables à l'action syndicale au SGEN-CFDT.
Accéder au site internet

Sgen+

Le service d'information et de suivi de carrière du Sgen-CFDT
Accéder au site internet

Ressources professionnelles

Des outils clés en main pour les pratiques professionnelles de notre champ de syndicalisation
Accéder au site internet

Site de la CFDT

Le site de la CFDT : l'actualité syndicale et sociale.
Accéder au site internet

Site du Sgen-CFDT

Le site de la fédération Sgen-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Site de la CFDT Fonctions Publiques

Le site de la CFDT Fonctions Publiques : pour tous les agents des trois Fonctions Publiques (État, territoriale et hospitalière).
Accéder au site internet

Site de la Fédération Formation et Enseignement Privés CFDT

Le site CFDT des personnels de la formation et de l'enseignement privé
Accéder au site internet

Site de Fédération générale de l'agroalimentaire CFDT

Le site de FGA-CFDT : les informations nationales.
Accéder au site internet

Le sgen-cfdt et vous

Nous contacter
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter.
Nous écrire

 

Adhérer au SGEN-CFDT
L'adhésion, la seule ressource du syndicat !
En savoir plus
le SGEN-CFDT près de chez vous
Suivre le SGEN-CFDT sur les réseaux sociaux